Derniers jours de vacances

Pour la troisième fois de la semaine, l’Adrienne était en route pour le bureau du syndic – il faudra que demain elle vous fasse un billet pour vous relater ses premières expériences avec un syndic de copropriété – bref en route pour le centre ville elle choisit de passer par le parc.

Peu de monde en route en ce vendredi assez tôt dans la matinée, sauf deux petits enfants que l’Adrienne tout de suite tient à l’œil car elle a comme une prémonition qu’il vont piétiner les cyclamens en pleine floraison sous le grand hêtre pourpre.

Et vlan, dès que la petite fille (sept ans, peut-être) y pose le pied, l’Adrienne fait sa Madame et lui dit:

– Attention les fleurs!
Avec apparemment juste ce qu’il faut de sévérité pour être promptement obéie.

– Tu ne les trouves pas belles? lui demande l’Adrienne en souriant.

Oh si! ils les trouvent bien belles, la petite sœur et le grand frère (8 ou 9 ans? pas dix, en tout cas), qui se met à expliquer qu’à la maison ils ont des roses merveilleuses, avec du rouge, du jaune et même du noir alors l’Adrienne se montre admirative pour ces fleurs incroyablement drapeau belge.

– Et elles sentent bon aussi? demande-t-elle.

Oui, bien sûr qu’elles sentent bon aussi.

Alors l’Adrienne, tant qu’à faire sa Madame, y va à fond avec la question à zéro franc:

– Vous êtes contents de retourner bientôt à l’école?

Oh oui! fait la petite sœur.
Moi pas tellement, dit le gamin.

Alors il explique qu’il s’appelle El A***i et que dès qu’il y a une bagarre à la récré, c’est son nom qu’on crie, même s’il est tranquillement à discuter avec deux ou trois gars « de sa famille ».

– Ah ça c’est embêtant, fait l’Adrienne, je comprends… ce n’est pas chouette.

Puis il explique qu’il traîne cette réputation de son école précédente, d’où il a été renvoyé.

– Mais là, demande l’Adrienne, tu as envie de t’en défaire? Tu veux que ça cesse? Tu n’as pas un prof à qui tu peux en parler?

Si, bien sûr, mais c’est peine perdue, il l’a déjà essayé.

– En septembre tu changes de classe, tu auras un nouveau prof, tu devrais lui dire tout de suite tes bonnes intentions, ça ferait un effet très positif, crois-moi!

Bref, quand ils se sont quittés l’Adrienne avait le cœur pris et regrettait de ne pas avoir demandé nom complet, adresse de l’école et tout le toutim, qu’elle se mêle un peu de cette affaire 😉

devoir de Lakevio du Goût_46.jpg
et premier devoir de Lakevio organisé par Monsieur Le Goût (merci!)

Il a allumé une cigarette parce qu’il commençait à s’énerver à force de lui dire et redire sa façon de voir, tandis qu’elle restait aussi impassible et froide que la pierre sur laquelle ils étaient assis.

Pourquoi, nom de nom, ne réagissait-elle pas?
Comment savoir s’il l’avait convaincue?
Si elle comprenait et acceptait ses arguments?

On aurait dit qu’elle avait même cessé de respirer.

– Je comprends, finit-elle par dire, que tu ne veux pas et ne voudras jamais d’enfant.

Ce n’est qu’alors, en se penchant pour écraser sa cigarette sur le sol, qu’il aperçut la robe rose de la petite fille dans l’embrasure de la porte.

Depuis quand était-elle là?
Qu’avait-elle entendu et compris de leur conversation?

31 commentaires sur « Derniers jours de vacances »

  1. Compliqué de contrer « une réputation »… Mon fils aîné y a été confronté à cause d’une instit qui ‘avait pris en grippe, dès la première semaine…

    Il ne veut pas d’enfant, elle partira. 😉

    J'aime

  2. L’histoire avec les enfants me touche particulièrement, l’autre aussi, sortie de votre imagination, même si elle se passe certainement dans bien des couples.
    Une réputation, surtout mauvaise, est si vite faite et enferme, oblige peut-être, et je suis bien désolée qu’un enfant de moins de 10 ans ne voit pas de solution. Effectivement, il a besoin d’aide, d’adulte sur qui compter. Je souhaite que vos paroles l’inspirent, lui donnent de l’espoir et qu’il aille voir son nouveau prof dès la rentrée afin de lui faire part de ses bonnes intentions.

    J'aime

    1. oui j’ai très fort ressenti ce besoin d’être aidé, soutenu, encouragé à bien faire, sinon on court à la catastrophe… et ce serait merveilleux s’il faisait ce que je lui ai conseillé et encore plus merveilleux s’il en ressentait tout de suite les effets positifs 😉

      J'aime

  3. Ce gamin va trainer cette réputation puis un jour il leur montrera à tous qu’ils avaient tort de lui coller cette étiquette !
    Un vrai sujet de discorde si le couple n’est pas d’accord sur « avoir des enfants ou pas ».

    J'aime

    1. généralement ce n’est pas ainsi qu’ils réagissent (mais j’ai parfois employé ça comme argument: ah! c’est ce qu’ils pensent de toi? et bien on va leur montrer qu’ils ont tort ;-))

      J'aime

  4. Pauvre gamin déjà marqué « mauvaise réputation = mauvais élève » à peine arrivé, accueilli à coups de « on vous a à l’œil, monsieur ! »

    Quant à ce devoir, une seule question : Que dois-je comprendre de cette conversation ?
    Savait-il qu’elle avait déjà un enfant ?
    Cet enfant était il le sien ou celle de la femme ?
    N’en voulait-il pas d’autre pour éviter que la petite ait un concurrent affectif ?
    N’en voulait-il pas simplement par choix ?
    Bref, ton devoir ne fait que me poser des questions auxquelles je ne puis répondre, n’habitant pas ta cervelle.
    Tu me plonges dans la perplexité de bon matin.
    Un lundi, en plus…

    J'aime

    1. désolée pour ce questionnement, les deux histoires n’ont rien à voir l’une avec l’autre, ce n’est qu’après coup que je me suis rendu compte qu’il s’agit deux fois d’enfants 😉

      J'aime

  5. Il ne veut pas d’enfant à cause de son expérience à l’école, il n’est pas amoureux de cette jeune fille, lorsqu’il trouvera la bonne, il voudra un enfant et il veillera sur sa scolarité.

    J'aime

  6. 2 histoires d’enfants, dont l’une est bien réelle, non ! La 1ere me fait penser à une discussion que nous avons eu récemment avec mon mari qui me parlait d’un mec à la mauvaise réputation enfant « si je comprends bien, tu penses que 50 ans après, il a gardé son côté « voyou »? Pas de rédemption pour lui, tu y vas un peu vite, pas bien de penser ça ! Parfois, je donnerais bien des baffes à mon mari de faire de tels raccourcis.
    La 2e histoire, n’as-tu pas fait de la petite fille, l’enfant de l’un ou de l’autre, comme moi ?

    J'aime

  7. Les enfants marqués au fer rouge dés la rentrée, sont nombreux. Une attitude, une réputation, les conséquences sont souvent lourdes et parfois dramatiques. Il serait bien que le principe de la deuxième chance vaille pour tous à commencer à l’école. C’est peut être à cause d’une expérience similaire que ce beau jeune homme du tableau n’en veut pas… ou pas !

    J'aime

  8. J’ai été moi aussi au collège la cible des propos ironiques et méchants d’une prof que je n’ai jamais eue comme enseignante fort heureusement, mais qui détestait mon physique et le disait haut et fort aux copines qui me le répétaient.
    Quant au couple, j’ai cru comprendre que c’est lui qui a déjà une fillette…

    J'aime

    1. oui ça fait très mal et beaucoup de mal à long terme, si on est un peu sensible… je pense qu’il faut entendre beaucoup d’autres voix – positives – pour réussir à en contrer une négative…

      J'aime

  9. J’aime comment tu animes ce tableau dans ton deuxième texte. Pour les enfants, souhaitons qu’il se défasse de ses bêtises mais c’est dur, enfant, ou adulte.

    J'aime

  10. Si le petit garçon suit tes conseils, tu lui auras fait du bien. Mais tous les profs ont-ils des à-priori sur les élèves renvoyés? J’ose espérer que certains cherchent à aider ces enfants.
    Pour ton histoire fictive, elle me laisse perplexe, que de questions, de suppositions… 😉

    J'aime

  11. Les deux histoires me touchent beaucoup.
    Des personnes chères vivent ou ont vécu ces situations.
    Je croise les doigts pour que la rentrée se passe bien pour ce petit garçon!

    J'aime

  12. Deux histoires qui ont la saveur triste d’une rentrée !
    Enfin, pour la deuxième… ce serait plutôt un non désir de rentrer pour satisfaire…
    mais je m’égare comme dit le chef du même nom.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s