M comme Marguerite

« Les livres, le père les trouvait dans les trains de banlieue. Il les trouvait aussi séparés des poubelles, comme offerts, après les décès ou les déménagements. Une fois il avait trouvé la Vie de Georges Pompidou. Par deux fois il avait lu ce livre-là. Il y avait aussi des vieilles publications techniques ficelées en paquets près des poubelles ordinaires mais ça, il laissait. La mère aussi avait lu la Vie de Georges Pompidou. Cette Vie les avait également passionnés. Après celle-là ils avaient recherché des Vies de gens célèbres – c’était le nom des collections – mais ils n’en avaient plus jamais trouvé d’aussi intéressante que celle de Georges Pompidou, du fait peut-être que le nom de ces gens en question leur était inconnu. Ils en avaient volé dans les rayons « Occasions » devant les librairies. C’était si peu cher les Vies que les libraires laissaient faire. »

Marguerite Duras, La pluie d’été, éd. P.O.L., 1990, p.9 (incipit)

***

L’histoire et les personnages sont aussi ceux du film ci-dessus, réalisé par Marguerite DurasLes Enfants – qui est (encore) beaucoup plus rasoir que le livre.

Bref, l’Adrienne a refait une tentative avec Marguerite Duras mais c’est aussi peu concluant que quand elle avait dix-huit ans 😉

32 commentaires sur « M comme Marguerite »

  1. Bon, ben c’est pas ça qui va m’encourager à lire Duras !
    Coïncidence, hier en rentrant de chez ma fille, les poubelles de l’immeuble étaient dans le garage (on les sort aujourd’hui). Une de celle à vieux papier était remplie de livres. Heureusement, les concierges ont un petit charriot électrique pour les sortir, la littérature, ça pèse (un peu comme Duras).

    J'aime

      1. Bon, j’ai quand même (suite à une remarque de le-gout-des-autres) entamé « Moderato Cantabile ». J’ai abandonné à la page 31 : je finirais par apprécier Marcel ! 😉

        J'aime

  2. J’avais commencé par « L’amant », puis j’avais continué et lu presque tout ce qu’elle a écrit et j’ai cessé avec « le navire night » qui m’est tombé des mains. ‘avais déjà échappé « Détruire dit-elle » quand mes yeux se sont fermés d’un coup et que je me suis mis à ronfler…
    En revanche, de « Moderato Cantabile » à « La douleur », j’ai aimé.

    J'aime

  3. Je n’ai jamais lu de livres d’elle ni vu de ses films… Ce n’est pas par prévention, ça ne s’est pas trouvé c’est tout.
    Je suis donc sans opinion… 😉 Mais je m’estime prévenue maintenant… 😉

    J'aime

  4. C’est vrai que jeter des livres à la poubelle, ça devrait être interdit. Pour ça que, il y a 2 ans et demi, quand nous avons déménagé, je ne savais que faire de mes centaines de livres policiers, relégués dans un vieux meuble dans le garage. Ils avaient mal vieilli et sentaient la poussière. J’ai voulu les donner, personne n’en voulait, les policiers, ça n’intéresse pas tout le monde et pas les maisons de retraite..Dans notre maison actuelle, pas de grenier et guère de place.
    Alors, mon mari les a mis dans une pièce spéciale à la déchèterie. Ce qu’ils en ont fait ? Ca…Mais, c’est vrai que c’est un crève-coeur que brûler des livres. Ma belle-mère m’avait fait toujours promettre, elle qui lisait beaucoup, beaucoup, avant qu’elle ne perde la vue, m’avait fait promettre de les sauver (perdre la vue pour quelqu’un qui aime lire, c’est horrible. Elle disait que toutes ses autres souffrances n’étaient rien à côté que la perte de ses yeux). C’est bien un des rares points que nous avions en commun, les romans du terroir comme « les Signol » entre-autre. J’avais repris tous les livres que je lui avais offert. Les « France-Loisirs », dont je n’aime pas le papier, ont été donnés à une maison de retraite…Moi, j’ai lu les mémoIres de De Gaulle….c…..au bout de 10 pages, j’ai laissé tomber. A une époque, je me faisais un devoir de lire tous les livres sortis..Duras, je ne sais plus…

    Aimé par 1 personne

    1. Signol, j’en ai lu pas mal, c’et une lecture agréable 🙂
      j’ai porté quelques livres au « recyclage » (je ne sais pas comment on dit kringloopwinkel en français, c’est une sorte d’Emmaüs mais organisé par l’Etat et en même temps ça donne du boulot à des gens qui en trouvent difficilement)
      j’en ai mis quelques-uns dans des boites à livre
      et j’en ai mis au grenier (ah pas bien ça, l’Adrienne ;-))

      J'aime

  5. Ah, ces monstres sacrés de la littérature. Modiano, j’ai déjà donné. Il faudra que je teste Duras. J’ai « La douleur » dans ma PAL, mais j’espère que le titre n’est pas prémonitoire. J’ai vu au cinéma son adaptation, et j’avais beaucoup apprécié.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s