N comme nettoyage

Depuis le confinement on dirait que l’Adrienne s’énerve plus facilement – en tout cas sur fb où ces derniers mois elle « nettoie » de temps en temps des gens qui tiennent des propos lui déplaisant.

Elle a commencé par une ou deux personnes affichant des sympathies à droite de la droite, imbéciles heureux d’être nés quelque part mais niant à d’autres le droit d’y vivre.

Puis elle a zigouillé un ancien élève trumpiste – elle pourrait lui pardonner cette sympathie, tout le monde peut se trumper, mais pas son acharnement à vouloir prouver qu’il est le meilleur président au monde.

Et ces derniers jours elle a une furieuse envie de liquider l’ancienne collègue qui met entre cinq et dix articles en ligne chaque jour pour tenter de démontrer à quel point les experts ont tout faux dans leur façon de gérer la pandémie. 

Voilà: fb sert à souhaiter les anniversaires, à féliciter pour les mariages, les naissances, l’achat d’une maison, une réussite scolaire, un nouveau boulot, la communion de la petite… et pour le reste, il y a les journaux 😉

24 commentaires sur « N comme nettoyage »

      1. Je ne suis pas sur les réseaux sociaux mais j’ai entendu dire récemment à leur propos que c’était des endroits où chacun se croyait autorisé à juger les autres et ça, ça fait froid dans le dos.

        J'aime

  1. C’est ce que nous disions, il y a peu avec une amie, que les gens s’énervent pour un oui, pour un non. Bon, les propos extrêmes, effectivement, on a envie de remettre les pendules à l’heure, de « rentrer dans le lard » et de remettre les pendules à l’heure.

    J'aime

  2. Quand même, Adrienne…
    Ne pas savoir après une vie dans les écoles que FB est d’abord un vecteur de rumeur et, par voie de conséquence, un amplificateur de dissension, c’est grave ! 😉
    Ce réseau prétendument social fait le bonheur des harceleurs, des aficionados de la cryptocratie (probablement juive et franc-maçonne…) et des « délinquants astucieux ».
    Mais surtout les profits de Facebook.

    J'aime

    1. je dis juste qu’apparemment ces derniers mois je m’en énerve au point de supprimer 😉
      mais je pense aussi que le phénomène s’est aggravé
      jusqu’à l’an dernier par exemple, je n’y voyais pas de pub pour des partis politiques (et c’est une des choses qui m’énervent également)

      J'aime

    1. autrefois mes anciens élèves avaient mon adresse e-mail mais ces dix dernières années, ils fonctionnent tous aux réseaux sociaux, quel que soit leur âge, donc si je voulais continuer à les « suivre », il fallait que j’accepte leurs invitations à me faire membre de fb… j’ai longtemps hésité, refusé… jusqu’à ce que ce soit la bonne personne qui en fasse la demande 😉

      J'aime

  3. Pour des raisons du même ordre, j’ai fini par fermer mon compte; j’ai longtemps résisté, argumenté, polémiqué, râlé, exclu de faux amis … jusqu’au jour où la contagion a atteint jusqu’à des membres de ma famille. Alors, j’ai dit stop. Ça m’a atteint au point que je n’ai plus rien écrit, ou presque, depuis des semaines. Mais je ne regrette pas, aujourd’hui je vis plus serein …

    J'aime

    1. Voila, pareil pour moi, tout arrêter ou faire des coupes, j’ai choisi les coupes après avoir envisagé l’arrêt total 😉
      (Mais vu qu’un profil ne disparait jamais…)

      J'aime

  4. Je vais aussi tous les jours sur Facebook, mais juste comme toi, pour voir ce que deviennent des connaissances éloignées, ou pour manifester ma sympathies dans des moments heureux ou douloureux. Pour le reste, je poste juste des invitations pour les expositions de l’atelier dont je m’occupe. Pour le reste, je suis comme toi, cela m’énerve, et je ne commente jamais et ne lis plus les message à tendances négatives.

    Aimé par 1 personne

  5. Je vais aussi chaque jour sur les réseaux.
    Parce que c’est une manière de rester en contact avec certaines personnes, et surtout parce que c’est une de mes addictions.
    Mais pour m’éviter de trop souffrir, je fais le ménage aussi, ou j’invisibilise.
    Je suis si souvent heurtée par la violence, la décomplexion, le sans-gêne, le prosélytisme agressif, ou l’exhibitionnisme de certaines publications ou commentaires.
    Je devrais faire comme André ci-dessus! Un jour peut-être, mais je n’y suis pas encore.

    Aimé par 1 personne

    1. Voilà, je pourrais remettre ici ce que je viens d’écrire sous le commentaire précédent, exactement !
      Ce ménage fait m’a été indispensable pour continuer 🙂
      Bises et bonne journée !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s