T comme tas

Une des choses les plus spectaculaires lors d’une promenade dans les bois de conifères de l’Eifel, ces énormes fourmilières patiemment construites par des armées de Formica rufa.

En voyant le nombre de ces énormes tas, l’Adrienne en a pris des photos, pour montrer à Monsieur le Goût à quel point la fourmi se porte bien, suite à un de leurs récents échanges de commentaires.

Las! que peut-on lire sur wikisaitout?

Que cette espèce a le statut NT, c’est-à-dire « quasi menacé ».

31 commentaires sur « T comme tas »

  1. C’est comme les hirondelles rustiques dont je parlais l’autre jour. Continuer à en voir ne veut pas dire que tout va bien. D’après les observateurs, elles ont connu une forte diminution d’effectifs.
    Et vous, vous avez pris le temps d’observer quelques ouvrières « Formica Rufa »?

    J'aime

  2. Le plus drôle de l’histoire, c’est que nous finirons par être la cause de notre disparition et que ceux que nous cherchons à exterminer nous survivrons…
    Des bestioles qui ont résisté à tout depuis 300 millions d’années ne se laisseront pas abattre par des gamins d’à peine 4 millions d’années… 😉

    J'aime

  3. Elles sont nombreuses, ces fourmilières, dans les forêts ici. J’ignorais totalement que l’espèce était menacée.
    Et dans mon jardin, il y a quatre ou cinq sortes de fourmis différentes. Il y a longtemps, j’ai essayé de les déloger mais c’était peine perdue. Depuis j’ai appris à vivre avec, elles ne me dérangent plus (sauf celles qui piquent, c’est très désagréable).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s