U comme Uylenspiegel

Félicien Rops : La médaille de Waterloo

En 1856, Félicien Rops et Charles De Coster fondent la revue Uylenspiegel, journal des ébats artistiques et littéraires.
Rops a 23 ans et De Coster 29.

En début de parcours, au musée de Namur, on peut voir quelques-unes des lithographies que Rops a réalisées pour cet hebdomadaire. Comme celle qui illustre ce billet, La Médaille de Waterloo.

Voici un extrait du dossier pédagogique proposé par le musée:

En 1856, Rops atteint la majorité légale, fixée à 23 ans à l’époque. Grâce à l’héritage paternel , il entraîne à sa suite Charles De Coster et une partie de la rédaction du Crocodile pour fonder son propre journal, Uylenspiegel, journal des ébats artistiques et littéraires : « Cher Carlo, Le Journal est né, l’accouchement a eu lieu sans les secours du moindre forceps, l’opération césaréenne n’a pas été nécessaire, l’enfant et les dix papas se portent bien…, – le baptême a eu lieu, le journal a nom Uylenspiegel je t’enverrai Dimanche les dragées, enveloppées dans dix numéros,…
Tout à toi
F. Rops
Uylenspiegel bégaye déjà très joliment seulement il fait pipi dans ses colonnes. – pas vertébrales !!! (…) »

12 commentaires sur « U comme Uylenspiegel »

      1. Baudelaire, grand ami de Rops, la boucle est bouclée 😉 . Baudelaire, qui sera reçu au château de Thozée, et qui écrira ces vers :
        A dire là-bas combien j’aime
        Ce tant folâtre Monsieur Rops
        Qui n’est pas un grand prix de Rome,
        Mais dont le talent est haut comme
        La pyramide de Chéops.

        J'aime

  1. Apparemment, la Médaille de Waterloo est une charge contre les Belges qui arboraient la médaille de Sainte-Hélène (créée l’année précédente). Cette oeuvre choqua véritablement l’opinion publique et lui valut même une provocation en duel de la part du fils d’un officier de l’Empire.

    J'aime

    1. ce n’est pas un livre que je ferais lire à des enfants et si en Belgique, comme le dit Pérez-Reverte, nous nous souvenons si bien de ce qu’ont commis les soldats espagnols dans notre pays, c’est aussi un peu grâce à Charles De Coster…
      https://books.google.be/books/about/La_l%C3%A9gende_et_les_aventures_h%C3%A9ro%C3%AFques.html?id=zns_AAAAcAAJ&printsec=frontcover&source=kp_read_button&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false

      J'aime

    1. oui c’est une (mauvaise) traduction française de son nom 😉
      son nom Uylenspiegel fait un jeu de mots avec ‘uil’ hibou et ‘spiegel’ miroir, comme c’est expliqué au début du livre

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s