L comme limbes

Figurez-vous qu’en découvrant le mot proposé par Walrus pour le Défi du samedi, l’Adrienne s’est dit que le seul ombilic qu’elle connaissait était celui d’Antonin Artaud.

Façon de parler, bien sûr.

Sinon, pour ce qui est de façon de parler, elle utilise plutôt le mot nombril.

Attention âmes sensibles, la vidéo ci-dessus montre quelques images du Chien andalou de Buñuel.
Vous devinerez bien lesquelles 😉

Pour ceux que ça intéresse, dix des quarante-deux pages de L’ombilic des limbes sont disponibles ici.

Pauvre Antonin!

16 commentaires sur « L comme limbes »

  1. Je connaissais ni Artaud, ni Bunuel.
    De nom oui. Mais ce que tu en montres me suffit . Je ne suis pas curieuse d’en savoir plus.
    Moi aussi, je dis nombril. Ombilic sonne médical à mes oreilles.

    J’aime

    1. de Buñuel, tu as sûrement vu d’autres films, comme Belle de jour (avec Deneuve) ou Cet obscur objet du désir, ou Le charme discret de la bourgeoisie… (et j’en oublie)
      cet extrait-ci vient de son tout premier court-métrage, fin des années 1920, autant dire les temps héroïques du cinéma 😉
      mais Artaud, c’est vrai, ça ne me tente pas non plus et je n’en ai pas en bibliothèque

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s