M comme Micaela

L’Adrienne avait dix-huit ans et venait de commencer ses études universitaires.

Un dimanche soir, une voisine vient avec une requête:

– Mon fils est parti ce soir à Louvain mais il a oublié les clés de son kot. Tu pourrais les lui porter? Je vais te donner son adresse.

Donc le lendemain voilà notre Adrienne avec son petit plan de ville dans la main droite et les clés bien serrées dans la main gauche, en train de découvrir des rues qu’elle ne connaissait pas du tout.
Elle trouve l’adresse sans trop se tromper, c’est incroyable.

Une vieille dame l’accueille avec méfiance et écoute l’histoire des clés et de la maman sans se dérider.

– C’est bon, dit-elle, je les lui remettrai dès que je le vois.

Au bout de la semaine, la voisine vient remercier pour le service rendu. Elle est encore toute remontée contre la ‘kotmadam‘:

– Tu sais ce qu’elle a dit? « Une jeune fille de ton village est venue apporter tes clés. » Non mais tu te rends compte! De ton village!? Qu’est-ce qu’elle croit! On ne vit pas dans un village, nous!

***

Pour les non-Belges: le kot, prononcez ‘cotte’, c’est la chambre d’étudiant, la kotmadam est la dame qui est propriétaire de kots.

30 commentaires sur « M comme Micaela »

  1. C’est marrant, moi aussi j’avais un condisciple qui kottait à Hornu et bien que ce fût en Wallonie, il disait baesin pour sa kotmadam.
    Il me semble l’avoir déjà dit ici à une autre occasion. Je vieillis. Je radote !

    J'aime

  2. C’est méprisant ici aussi, « es de pueblo » (il/elle sort d’un village). J’imagine qu’avec le télétravail et ce nouvel et parfois suspect amour des citadins pour la campagne, cela changera peu à peu…

    J'aime

  3. « Elle trouve l’adresse sans trop se tromper, c’est incroyable. »
    Eh oui, on savait faire sans google maps, avant…
    Etonnant, non ?
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

    1. mais oui, même si parfois on se trompait entre la gauche et la droite 😉
      (et pourquoi je mets ça au passé, c’est encore pareil pour moi aujourd’hui, quitte à faire un giro d’Italia, on finit par arriver où on est attendu, n’est-ce pas Loulou ;-))

      J'aime

    1. oui kotbazin se dit aussi mais kotmadam l’a emporté, je crois 🙂
      et c’est bien du belgo-belge, les Hollandais ne connaissent pas non plus (les pauvres)
      mais bon, j’ai consacré déjà pas mal de billets à ce mot (qui m’est cher) 🙂

      J'aime

      1. A propos de la statue, on peut lire: « de afgebeelde figuur beantwoordt niet aan het typische beeld van een kotmadam: oud en volslank. »
        Me voilà rassurée.
        🙂

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s