T comme traditions

Achttien meter hoge kerstboom zorgt voor kerstsfeer op Brusselse Grote Markt
© Belga Images

Je sais, écrit notre échevin des festivités – tous les jours il trouve une bonne raison de se mettre en valeur sur fb 😉 – je sais que normalement notre ville met un point d’honneur à attendre que saint Nicolas soit passé avant d’installer le sapin de Noël sur la Grand-Place, mais cette année-ci est tellement exceptionnelle et nous avons tellement besoin de (patati et patata, vous devinez la suite).

Bref, on pouvait admirer notre jeune et dynamique échevin des festivités sur une dizaine de photos formant un mini-reportage sur l’installation du fameux sapin.

Comme chaque année, il est offert par un habitant de la ville – vous savez bien, un jour après les fêtes on plante son sapin de Noël dans le jardin et vingt ans plus tard il est plus grand que la maison, envahit toute la pelouse, alors on se dit que c’est peut-être le moment de l’offrir à la ville, qui s’occupe de l’abattage et du transport.

Cette année il est donc de nouveau très majestueux avec ses onze mètres et ses deux tonnes et demie.

Bruxelles, bien sûr, fait encore mieux avec un sapin de 18 mètres en provenance du jardin d’un hôtel de Robertville, dans les Hautes Fagnes 🙂

22 commentaires sur « T comme traditions »

  1. C’est une bonne initiative que donner ses sapins qu’on voudrait bien voir disparaitre de son champ de vision. Petit homme deviendra grand, on l’oublie un peu trop..A chaque fois que je vais dans la maison de feu ma mère, je maudis les sapins de « l’ouche »…Il y en a bien 5 ou 6…2 sont morts, mais en reste encore 3 ou 4. J’ai demandé à mon frère « mais, qui a eu l’idée de les planter ? » « moi, la mère »….
    Ils cachent la vue sur un petit bois, rempli de sapins, sur la ferme où était née ma mère, sur les champs où paissent les vaches, sur un petit village au loin, sur les mirages qu’on entend mais qu’on ne voit plus. M’étonne pas que ma mère étouffait dans son minuscule horizon..

    J'aime

    1. oui beaucoup de gens plantent des arbres sans se rendre compte de la taille qu’ils auront un jour… même moi je me suis fait attraper avec mon figuier, son étiquette prétendait qu’il resterait petit (mais ne précisait pas que pour ça il faudrait que je le raccourcisse d’un mètre chaque année ;-))
      et il n’a que cinq ans!!!

      J'aime

  2. Et comme le disent, soit les politiciens, soit les journalistes, il faut « sauver Noël »…
    Ça vaut bien quelques milliers de contaminations en plus, sans compter celles de la « Nouvelle Année » (« et surtout la santé ! »), mais le viseur est pointé sur « LES FÊTES ».

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s