D comme disparition

Sur la feuille elle trace une ligne du temps.

Alors voilà, je vous explique, dit-elle.
Le lever du soleil est considéré comme le début de la journée. La première partie du jour va ainsi jusqu’à midi. C’est ce qu’on appelle صباح, sabah, le matin.
Le coucher du soleil est considéré comme la fin de la journée. Donc entre midi et le coucher du soleil, c’est مساء, samah.
Puis, du coucher du soleil jusqu’à minuit, c’est ليل, layl, la nuit.

Et elle s’arrête là.

Vous avez compris? fait-elle.

Et de minuit jusqu’au lever du soleil, demande l’Adrienne, ça porte un autre nom?

Mais pour toute réponse elle a reçu ceci: de ne pas penser en arabe avec ses notions d’occidentale.

Donc, a conclu l’Adrienne – je vous épargne le long dialogue de sourds entre la prof et elle à propos de l’escamotage d’une moitié de la nuit – la nuit s’arrête à minuit et le jour commence au lever du soleil?

Ce qui, vous le pensez bien, lui a donné matière à réflexion pour les deux jours suivants 😉

21 commentaires sur « D comme disparition »

  1. Ça me rappelle une discussion à propos du « hasard » en hébreu.
    Il semble qu’il y ait des notions différentes de la « création » entre les Arabes, les Hébreux (un autre genre d’Arabe, comme dit cette brève histoire du cru « C’est un Juif, Il rencontre un autre Arabe… »)
    En hébreu itou, « Laïla » est le soir, la nuit et le hasard n’existe pas bien que les termes « évènement » et « inattendu » soient souvent associés.
    Le mot existe tout de même (« mikré ») mais est mal vu par les « Hassdim »… 😉

    J’aime

    1. (soupir)
      je ne sais que trop bien ce que valent (hélas) les cours de « langue vivante 1 et 2 » qu’ont reçus mes neveux français et leurs demi-soeurs… la cata! pourtant dans les meilleurs lycées de leur coin.

      J’aime

    1. elle aime insister sur la spécificité de l’arabe, même quand ce n’est pas le cas 😉
      (contente de voir qu’au moins quelqu’un d’autre que moi se pose spontanément cette question! je me suis sentie bien seule dans notre classe! et ça aussi c’est un bon sujet de réflexion ;-))

      J’aime

  2. Ça pose aussi la question de l’observance du ramadan, du lever du soleil à son coucher.

    Pour les musulmans résidant au delà du cercle polaire, c’est un casse-tête.
    Si le ramadan tombe en hiver => pas de lever du soleil du tout => pas de jeûne du tout
    S’il tombe vers le 21 juin => le soleil est au dessus de l’horizon en permanence => musulman affamé
    J’imagine que les imams des confins septentrionaux ont trouvé une solution adaptée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s