G comme grand gagnant

La lecture d’une interview anonymée avec la dame qui accueille les ‘grands gagnants’ de la loterie nationale ne pouvait que rappeler le souvenir du grand-père, qui attendait chaque samedi soir les résultats du tirage.

Comme il jouait chaque semaine les mêmes numéros fétiches – des dates d’anniversaire – il n’avait pas besoin de vérifier son billet et en voyant les ‘boules’ tomber les unes après les autres, il disait tôt ou tard en direction de grand-mère: « Adrienne, ‘t is weire van mijn broek« , ce qui revient à dire que c’est encore raté.

Grand-mère haussait les épaules, confortée dans l’idée que c’était de l’argent jeté par les fenêtres, mais grand-père était convaincu que son tour viendrait, un jour ou l’autre.

Parfois les deux ou trois premières boules semblaient lui donner raison, la tension montait, il se redressait de son fauteuil, appelait grand-mère qui le priait de se calmer, tu vas encore faire un infarctus!

On la sentait soulagée quand dans la seconde suivante venait le « ‘t Is weire van mijn broek » et qu’il se laissait retomber dans son fauteuil.

Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’on en ferait, de cet argent, disait-elle, ça n’apporterait que des problèmes et des soucis.
– Oh moi je saurais bien quoi en faire, disait grand-père.

***

Et pour ceux qui aiment les chiffres: en 15 ans de métier, la dame a accueilli un millier de gagnants de plus d’un million d’euros, une soixantaine par an. Son travail consiste surtout à les aider à préserver leur anonymat.

22 commentaires sur « G comme grand gagnant »

  1. Vu que la Loterie Nationale soutient des tas de fondations comme la fondation de la vidéo, jouer, ce n’est pas vraiment jeter de l’argent par les fenêtres.
    🙂

    J’aime

  2. Je trouve que ces gros gains sont des cadeaux empoisonnés qui peuvent faire perdre la tête à n’importe qui. Je préférerais qu’on distribue plus de petites sommes (pour permettre l’achat d’une voiture, faire des travaux, partir en croisière). Mais si c’était le cas, est-ce que le lotto attirerait autant de joueurs ? Les grands gagnants, je ne les envie pas. Il faudrait voir dix ans plus tard qui en a réellement été heureux.

    J’aime

    1. dans l’interview elle dit que dans 90% des cas, « ça tombe bien », des gens ont perdu leur emploi ou ont des soucis financiers, mais comme toi je doute qu’on puisse garder une vie « normale » et sereine

      J’aime

    1. héhé moi aussi 🙂
      Mais elle étendait ce genre de conviction à d’autres domaines et trouvait par exemple qu’Eddy Merckx gagnait trop de courses, qu’il aurait dû parfois laisser gagner quelqu’un d’autre 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s