Question existentielle

Dans cette petite compilation d’émissions Bouillon de culture, un tas de gens répondent à la même question de Bernard Pivot:

Quel métier n’auriez-vous pas aimé faire?

Vous pouvez vous amuser à y répondre aussi et bien sûr à reconnaître les quelque trente-quatre personnes interviewées 🙂

27 commentaires sur « Question existentielle »

  1. Merci pour ce jeu. On avait dû répondre à la même question à mon cours d’anglais pour le troisième âge l’an passé. Ce jour là, j’avais donné la même réponse que Sœur Emmanuelle mais pour d’autres raisons. J’avais dit que je n’aimais pas assez conduire pour en faire un métier. 😉

    J'aime

      1. Heureusement, il y avait la blouse que je parvenais parfois à enlever. A la fin il n’y avait plus de blouse et c’était encore plus compliqué.

        J'aime

    1. je n’aurais pas pu voir les réponses données par les personnes interviewées, parce que maintenant que je les ai entendues, je ne peux pas dire autre chose que bourreau, ou politicien, ou un truc du genre 😉

      J'aime

  2. J’ai fait pratiquement toute ma carrière comme éditrice de livres scolaires. Souvent, des auteurs-enseignants me demandaient combien de temps j’avais été prof et je leur répondais que jamais, que j’étais terrorisée à l’idée de me retrouver devant une classe et que c’était vraiment le dernier métier que j’aurais aimé faire.
    Je suis à la retraite et, depuis plusieurs années, je fais des interventions en collège et lycée sur les droits de l’Homme. Au début de la séance, je me présente, leur explique que je suis bénévole et leur demande pourquoi je suis là, au lieu de me promener, d’aller au cinéma, de lire un livre… en espérant que le mot « militante » (ou une paraphrase expliquant ce mot) soit cité. Un jour, un élève m’a répondu que j’étais là pour le plaisir. Depuis, j’ajoute toujours cette notion de plaisir à l’explication de « militante ». Je ne ferai certainement pas ces interventions si je n’y prenais pas du plaisir !
    Ce n’est, évidemment, pas du tout la même chose que d’enseigner une matière, mais le fait est que je ne suis pas du tout terrorisée.

    J'aime

    1. c’est très important pour l’élève de savoir que celui qu’il a en face de lui est là parce qu’il aime ça, très important!
      donc oui, vous avez raison de l’ajouter à votre présentation 🙂

      J'aime

    1. voilà, c’est pareil pour moi, je continue ‘d’enseigner’ et je peux m’offrir le luxe de le faire gratuitement, par simple plaisir 🙂
      c’est moi qui ai le plus beau métier du monde lalalalère

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s