W comme wagon de train

Des millions de Belges ont applaudi quand fin juin le gouvernement a décidé – parmi les mesures supposées relancer l’économie après le confinement – d’offrir à chaque Belge un Railpass gratuit, donc dix voyages entre deux destinations en Belgique.

Ceux qui n’ont pas applaudi, ce sont les responsables de la SNCB, vu que la gratuité se paie, comme chacun sait.

L’idée du gouvernement était de nous donner des envies de découvertes dans notre propre pays, puisque les voyages à l’étranger étaient fortement déconseillés. Ces dix trajets auraient dû être valables du premier juillet au 31 décembre.

Bref, de tout cela est sorti un compromis, la SNCB préférant probablement garder le billet payant pendant les vacances d’été, le Railpass ne serait valable que d’octobre à mars avec comme limite supplémentaire qu’il n’y aurait qu’au maximum un aller-retour par mois. En compensation, il y aurait donc 12 trajets au lieu de 10.

Vous devinez la suite: reconfinement fin octobre, fermeture des musées, des cafés, des restaurants et de la grosse majorité des hôtels…

L’Adrienne a sur sa cheminée un magnifique Railpass presque neuf 😉

23 commentaires sur « W comme wagon de train »

  1. Ah bon, pas plus de un par mois donc !
    Moi qui avait tout de suite pensé en lisant le début que passer une semaine, par exemple celle-ci entre Noël et Nouvel An, à se rendre chaque jour dans des villes qu’on ne connaît pas, juste pour une balade, aurait été amusant.
    Cadeau empoisonné donc…

    J’aime

  2. Mais pourquoi la SNCB râle-t-elle ?
    C’est une entreprise dont l’actionnaire unique est l’état belge donc celui qui va en fin de compte payer ce RaiPass.
    A moins que ce ne soit l’idée même de gratuité qui fasse frémir la direction.
    Tout comme l’idée de gratuité et payer des salaires fait frémir toutes les directions qui n’aiment voir les sous que comme un fleuve, toujours allant dans la même direction, vers eux… 😉

    J’aime

    1. je ne suis pas très au fait de leur comptabilité mais ils ont un budget et doivent s’y tenir, ce qui est déjà difficile en temps normal, quand étudiants, travailleurs et vacanciers prennent le train

      J’aime

  3. J’ai quand même utilisé ce rail-pass spécial pour aller dans la vallée de la Lomme !

    Mais je ne vais plus à Avioth pour le moment (méfiance par rapport à la Covid). Ils ont pris des mesures limitantes, mais ce n’est pas assez sûr à mon avis.

    J’aime

  4. Nous avons payé nos billets de train au tarif normal, les billets augmentent l’été et ne baissent pas vraiment l’hiver, pour l’instant voyager sans hôtel, sans café, sans restaurant, ça reste un voeu pieux.

    J’aime

  5. Au moins vous pouvez prendre le train. je devais aller à Paris pour une hospi et déjà que notre réseau est dans un tel état qu’il est en travaux comme si la ligne traversait Mons depuis 10 ans. Non un truc est tombé sur la voie et depuis il faut vérifier la veille si il y a un train pour des trajets qui durent 3 à 5 heures au lieu de 2. Et difficile de prendre le Bus pendant une alerte sanitaire ou un blablacar, quant à la voiture, elle est persona non grata à Paris. Alors je croise les doigts pour que je puisse aller au RV de janvier et février.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s