E comme embarras du choix

Le magazine continue quotidiennement son ‘tip tegen de coronadip‘ qui a déjà été évoqué ici.

Le conseil de lundi dernier dit ceci: replongez-vous dans le livre préféré de votre enfance.
Laissez-vous emporter à nouveau par ce livre qui a réjoui votre enfance ou votre adolescence.

Excellent conseil, se dit l’Adrienne, mentalement déjà en route vers son grenier, là où il y a la boite de livres d’enfance.

Puis elle se ravise: prendra-t-elle un volume de Heidi ou de la Comtesse de Ségur?

Deux jours plus tard, elle n’a toujours rien décidé 😉

***

Finalement, ce sera comme dans la pub des fromages belges: un peu de tout!

40 commentaires sur « E comme embarras du choix »

  1. Ça promet ! Mon premier livre, c’était « Les exilés dans la forêt » de Mayne Reid, l’histoire de la fuite d’une famille à travers l’Altiplano et la forêt amazonienne où dans les pires situations, les protagonistes continuent à se vouvoyer et se donner du « mon ami » et « très chère ».

    J'aime

    1. Quand j’étais jeune, j’adorais Mayne Reid et ses aventures. Je me souviens entre autres vaguement de « Les chasseurs de plantes ». Je tenterais bien une relecture, mais je n’ai aucune idée de ce que ces bouquins sont devenus.

      J'aime

  2. Je les ai relus et j’y ai trouvé deux plaisirs, le même plaisir est toujours là auquel s’ajoute un autre plaisir, différent celui-ci parce qu’on voit les choses avec des yeux d’adulte, mais les deux plaisir sont agréablement mêlés. Je ne saurais mieux l’expliquer.
    MmeChapeau, vous devriez essayer…
    P.S. Je n’ai relu que mes « Heidi » et je dis « mes » car ils sont d’époque. Je crains que les versions récentes ne racontent une histoire un peu différente.

    Aimé par 1 personne

      1. J’en ai relu un (L’auberge de l’ange gardien) il y a deux ou trois ans, et je me suis dit que cela avait bien mal vieilli : impensable de faire lire ça à mes petits-enfants… Et en ce qui me concerne, je n’ai pas eu le courage de relire la suite (Le général Dourakine)

        J'aime

      2. oui c’était déjà très daté quand je les ai lus, vers 1970, c’était très 19e siècle, et c’est normal, ça ne m’a pas empêchée d’adorer 🙂
        par contre ce qui me dérangeait, c’étaient les illustrations des année 1930 (j’ai lu les comtesse de Ségur dans des éditions des années 30 que j’avais reçues d’une amie de ma mère)

        J'aime

    1. @ Mathilde: j’ai déjà testé. Par exemple, « le vilain petit canard » d’ Andersen qui me faisait pleurer enfant me fait toujours pleurer.
      🙂

      J'aime

      1. oh alors ce n’est pas le bon choix pour vous remonter le moral!
        (tout Andersen me faisait pleurer, j’en garde un très mauvais souvenir à cause de ça ;-))

        J'aime

      2. « La petite fille aux allumettes » était encore plus efficace, mais je n’ai pas eu l’occasion de relire ce conte adulte.

        J'aime

  3. Ca existe, ça, « Le Général Dourakine fait du ski en Suisse » ?

    Sinon j’ai racheté il y a quelques années « Le Club des cinq contre-attaque » mais je ne pourrai plus le lire du même oeil depuis que tu m’as dit d’Annie qu’elle s’occupait de prévoir les tartines pour le goûter !

    Aimé par 1 personne

  4. Moi c’était Robinson Crusoé mais je ne sais où a disparu le bouquin lors des déménagements…
    Je n’ai donc pas pu le parcourir mais, de mémoire, il me semble que j’arriverais à le relire.

    J'aime

    1. oui, certainement! mais la lecture en serait différente, aujourd’hui on est plus sensible à l’ethnocentrisme et aux rapports maître-esclave qu’il y a de fait entre Robinson et vendredi

      J'aime

  5. J’ai suivi ce bon conseil et j’ai donc ressorti ‘Le jongleur à l’étoile’, de Jean-Jacques Bonzon, dans la bibliothèque rose. Ma première vraie émotion littéraire! L’exemplaire de mon enfance a disparu depuis longtemps. Je regardais systématiquement en brocante pour le retrouver, sans succès. Finalement je l’ai acheté sur le net. La seule fois de ma vie où j’ai utilisé les services d’Amazon!!

    Aimé par 1 personne

  6. Suzy risque tout. Dans la collection Rouge et Or.
    La comtesse de Ségur, bien sûr.
    Je n’ai pas lu les Heidi.
    Les contes d’Andersen m’ont beaucoup fait pleurer.
    Et les contes des mille et une nuits, un album illustré. Ali Baba, Sinbad, c’est un très beau livre offert par mon père. Je me souviens que je l’avais laissé tomber et abîmé la couverture des qu’il me l’a donné. Ce qui m’avait valu une sacrée avoinée. J’ai toujours le livre.

    J'aime

  7. Je me demande si « le vilain petit canard » n’est pas un conte d’andersen.
    Il y a aussi « le grand serpent de mer » moins déprimant, mais je l’ai lu adulte. Et « Les habits du roi ».
    J’ai sorti les 4 filles du docteur marsh, dans l’idée de pondre une illustration. Mais ce n’était pas vraiment mon préféré.

    J'aime

    1. à mon avis oui, si je me souviens bien…
      les 4 filles du dr March, j’ai vu ça à la télé chez mes grands-parents (dans une version très ancienne LOL) et du coup le livre ne m’a jamais intéressée

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s