G comme grand blanc

J’ai comme un grand blanc, me dit-elle. Un vide dans la tête. Froid comme du métal.

Ce n’était pas vraiment une découverte, vu que son cerveau n’a jamais été un foyer fourmillant d’idées.

Je lui aurais bien parlé de la température des métaux qu’on fusionne mais j’ai pris mon air le plus naturel et je lui ai dit:

– Aie confiance. Croque cette petite dragée. Et tu vas voir l’univers se dévoiler…

Elle est si facile à convaincre.

Ce n’est pas de jeu.

***

merci à Émilie pour ses Plumes 21.01!

Il fallait utiliser les mots suivants:
découverte – blanc – vide – confiance – croquer – naturel – grand – métal – dévoiler – culotte – tête – froid – fusionner

41 commentaires sur « G comme grand blanc »

  1. « Aie confiance. »
    Dit le renard à la poule…
    J’ai vu dans mes années de folle jeunesse ce que ça donne de faire confiance à la chimie pour ouvrir l’esprit.
    Ça esquinte salement.
    J’en ai vu se prendre pour un génie en disant « passe moi le sel. »
    Inquiétant ton billet…

    J'aime

  2. Ne me dis pas qu’en la droguant il n’a pas dans l’idée de lui ôter sa petite culotte…
    Pfff dire que ça existe ce genre de triste sire…
    Bien vu en tout cas, et en peu de mots
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s