H comme homothétie

L'homothétie | Alloprof
source ici

Est-ce que ça vous arrive aussi de vous réveiller le matin avec un mot en tête qui vous vient vous-ne-savez-d’où-ni-pourquoi?

L’Adrienne, elle a ça très souvent.

Ainsi l’autre jour au réveil, elle avait en tête le mot ‘homothétie’.

Elle l’a tourné et retourné plusieurs fois en bouche comme s’il s’agissait d’un chocolat.
Elle aime les mots.

Elle ne savait plus du tout ce que ça voulait dire.
Croyait vaguement que ce devait être une figure de style…

Et bien non.

Comme vous le savez sûrement.

C’est un truc qu’elle a dû voir au cours de maths quand elle avait à peu près quatorze ans.

Et plus jamais, jamais rencontré depuis.

Jusqu’à ce matin-là, au réveil.

Quelqu’un a dit bizarre?

44 commentaires sur « H comme homothétie »

  1. Oui ! Ça commençait avec les triangles semblables et puis, je ne sais plus, il devait y avoir un centre…
    C’est dingue toutes ces choses dont nous nous sommes bourré le crâne et qui ne nous ont jamais servi à rien

    J'aime

  2. Ah bon, c’est un mot que je n’ai jamais rencontré de ma vie….il ne doit pas être indispensable;-)
    C’est amusant de s’éveiller ainsi, si curieuse des mots. « El saber no ocupa lugar » dit-on ici.
    Bon dimanche !

    J'aime

  3. Le mot homothétie fait partie du champ lexical de la géométrie. Ce sont des transformations qui permettent d’agrandir ou de rétrécir un dessin. La figure de départ et celle d’arrivée sont dites homothétiques.
    Le mot figure faisait donc bien partie du souvenir.
    😉

    Aimé par 2 personnes

  4. Tout pareil !
    Moi, j’les trouve poétiques ces mots des sciences dures. J’vous avoue que j’adore les saisir le matin avant de partir au boulot (quand mon mari démarre son cours insa-ien en distancié obligatoire).

    J'aime

    1. Celui-là, je ne connaissais pas ! Nous, pauvres Belges veillant aux limites de l’espace francophone, nous sommes déjà ralliés à la pratique anglo-saxonne : nous ne donnons pas de nom à la somme vectorielle. Nous sommes (partiellement) francophones mais pas Français. Ainsi nous disons Boyle au lieu de Mariotte. 😉

      J'aime

      1. Perso, j’ai enseigné le théorème de Chasles , qui permettait de parler des « s » devenu accents circonflexes comme dans hôpital et hospitalier.

        J'aime

    2. merci à Walrus d’avoir répondu, en voyant ton commentaire ce matin j’avais dans l’idée d’écrire un « à mon avis ce terme ne s’utilise pas beaucoup en dehors de la France » mais je ne voulais pas te faire de la peine 😉

      J'aime

      1. Il me semblait pourtant qu’au moins les mathématiques faisaient l’objet d’un consensus mondial.
        Pour une fois que le monde entier était d’accord sur quelque chose, vous autres Belges vous vous distinguez.
        Finalement avez-vous peut-être raison, un peuple qui continue à vivre normalement sans se déchirer plus que d’habitude en l’absence de gouvernement mérite l’admiration du monde entier. 😉

        J'aime

  5. Je me souviens surtout du jour où j’ai compris le processus de l’homothétie et j’ai passé mon temps à en dessiner… Oui, je sais, c’est bizarre, pour quelqu’une qui n’aimait pas les maths (sauf quand j’avais compris), mais j’aimais dessiner. COmme les ensembles, d’ailleurs, A U B, A inter B, A – B, etc. etc.

    L’expliquer, ce serait difficile (c’était de la matière de 5ème, en humanités, donc, nous avions 14 ans, en effet…) Je crois qu’il y a une fonction homothétie dans photoshop … Menu style, à vérifier. Oui, i y a des mots comme ça, que nous renvoie notre inconscient, dans un demi sommeil, ou un demi-éveil.

    J'aime

  6. Peut être as-tu vu en passant un tutoriel photoshop, car c’est une des fonctions importantes de ce logiciel.
    La commande « homothétie » permet de réduire ou d’agrandir une image de manière proportionnelle. Mais en appuyant sur une autre touche on peut aussi rendre la déformation non proportionnelle, c’est à dire qu’on peut également étirer une image en hauteur ou en largeur, ou si on sélectionne juste une partie de l’image, ne modifier que celle là. Ce qui permet par exemple, entre autres, de rallonger de 20 cm les jambes d’un modèle ! 😉

    J'aime

  7. Oh voilà un mot que j’entends de très loin aussi ;-). Dire qu’il suffit à présent d’étirer une image par l’angle bas à droite pour que ça se fasse tout seul à l’écran, sans calculer.

    J'aime

    1. hé oui nos machines nous rendent bêtes 🙂
      (ça me fait penser à la remarque d’une ado à sa mère qui préférait utiliser une carte routière plutôt que la fonction GPS de son téléphone ;-))

      J'aime

  8. Je réserve mon commentaire pour le jour où l’oncle Walrus nous balancera ça sur le Défi du samedi !
    (Il en est capable, l’animal, vu qu’il a su en pigeonner quelques-uns avec son wonderbra d’honneur !)

    😉

    J'aime

    1. je parie qu’il prend bonne note de ta suggestion 😉
      (le défi est devenu bien trop pointu pour moi, la première – et unique – fois où j’ai entendu le mot ‘wonderbra’ c’était dans une blague misogyne)

      J'aime

      1. Bien sûr que non, c’est une simple déclaration de ma part parce que tu parlais de misogynie, c’est, comme on dit aujourd’hui, purement contextuel 😉

        J'aime

  9. C’est quand même étonnant, ce mot qui arrive comme ça au réveil sans que tu ne saches d’où !!
    C’est une notion que j’aime bien travailler avec mes grands élèves, aussi joli à dessiner qu’à prononcer, je trouve.

    Aimé par 1 personne

      1. Oh non, pas avec les mini du matin, mais les grands de l’après-midi en soutien scolaire! C’est au programme des collégiens.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s