O comme octogénaire

En mode Capitaine Haddock!

Au cas où l’info vous aurait échappé: le capitaine Haddock a fêté les 80 ans de sa première apparition dans une BD de Tintin.

Inutile de dire que l’Adrienne adore ce personnage, un grand sensible, un grand sentimental 🙂

Alors voyons ce qu’en dit la presse: article la Libre ici. Le Parisien ici. Article RTBF et mini-reportage vidéo ici.

Bon amusement!

42 commentaires sur « O comme octogénaire »

  1. Délicieux Capitaine Haddock ! Résisterait-il à la censure aujourd’hui ? Bachi-bouzouk… n’y aurait-il pas de connotations racistes ? Schizophrènes… une atteinte à dignité des personnes porteuses de handicap ?

    J'aime

    1. c’est vrai, de nos jours tout ça est très risqué!
      il ne nous restera bientôt que l’insulte ostendaise des cours de récré: bescheten dakvenster!
      (en espérant que les velux ne se sentent pas visés ;-))

      J'aime

      1. Dans notre cas, il y a très longtemps, c’était pour du faux. Aucune de mes copines n’était fille de gendarme.

        J'aime

  2. C’est toi qui me l’a appris, ce cher capitaine !
    Méconnaissant le sens exact de l’insulte Jocrisse, j’ai fait une rapide recherche.
    « L’un des nombreux types du valet bouffon, Jocrisse est particulièrement l’incarnation populaire de la niaiserie et de la maladresse. Sa bêtise est inoffensive, elle est si complète qu’elle suffit elle-même au spectacle et n’a pas besoin, comme celle de Gille, du contraste de la vivacité d’un Arlequin ou d’une Colombine. C’est un benêt qui se laisse gouverner et qui s’occupe, dans le ménage, des petits soins qui conviennent le moins à un homme.  » (là je crains que les féminsites 😉

    Bonne journée dame Adrienne

    J'aime

  3. Je lèverai mon verre à sa santé ce midi mais ce sera du champagne.

    Un conseil à la fondation Mo….sart : pour lui rendre hommage, remplacez les gommettes par du sparadrap !

    J'aime

      1. « Tintin au Tibet », c’est un des meilleurs pour moi. Pas de bons et de méchants, une belle histoire d’amitié, et une présentation très sympathique du Yéti.

        Aimé par 1 personne

  4. Moi, quand je côtoie des passionnés de nature, avec tout leur jargon, je les titille parfois avec des espèces imaginaires, comme « pipidule milouin » ou « myrtadelle des prés ».

    Aimé par 1 personne

    1. c’est vrai qu’ils sont assez « spéciaux »
      je m’étais inscrite à une série de cours pour apprendre à déterminer des plantes mais je me suis tout de suite aperçue que ce n’était pas fait pour moi: tous les autres participants étaient armés de leur bible des végétaux et de tout un attirail de couteaux, loupes, (et j’en oublie)
      c’était tout à fait extrême comme expérience 😉

      J'aime

  5. Et une fois qu’on a « trouvé » le nom de telle plante ou de telle bêbête, qu’est-ce qu’on en fait ?
    Ça me paraît un peu vain. Ce qui peut m’intéresser, dans une certaine mesure, c’est quand on m’explique pourquoi cette plante ou cet animal est présent dans tel lieu, qu’est-ce que ça dit sur le biotope, l’environnement local, les interactions avec les activités humaines.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s