R comme refaire du Delerm

Du plus loin qu’on s’en souvienne, on n’en prend jamais.
Même à l’adolescence on le trouvait trop monstrueux.
On est né dans une famille où le sucre fait peur.
Pas de madeleine avec le thé, pas de spéculoos avec le café.

Au restaurant, sous le sévère regard maternel, on se résigne à prendre un sorbet quand on rêve de profiteroles au chocolat.

— Et pour vous ?
— Un banana-split.

C’est inimaginable.

Heureux ceux qui peuvent le faire avec ce plaisir enfantin, sans regret, sans voir apparaître le doigt accusateur de la morale diététique.

Toute petite, on a appris à avoir la gourmandise la plus discrète possible.

Ainsi, on prétend se délecter d’un simple fruit frais.

Le sucre, c’est un péché.

***

Texte écrit à la façon du Banana-split de Philippe Delerm.

Merci à Émilie et à ses Plumes! Voici les consignes du jour:

Les mots à utiliser sont donc SE SOUVENIR-PLUS-FAMILLE-REGRET-HEUREUX-MADELEINE-AINSI-ALEA-APPARAITRE et ADOLESCENCE mais encore BANANA-SPLIT pour les plus joueurs – 11 mots avec ceux que j’ai ajoutés. S’agissant d’une petite récolte, je vous propose également les mots facultatifs suivants : RESIGNER-REVER-RESTAURER.

55 commentaires sur « R comme refaire du Delerm »

    1. Merci !
      Oui normalement j’emploie le mot poison, comme la maman d’Amélie Nothomb, mais chez Delerm on est dans le vocabulaire religieux 😉

      J'aime

      1. Notre ami Walrus, lui, a préféré éviter la madeleine avec le thé. Bravo à lui pour ce péché évité.
        😉

        J'aime

      2. Ce n’est pas la peine de retourner le fer dans la plaie en me rappelant cette évocation subliminale du Marcel que j’avais tue malgré ma douleur !

        J'aime

      1. Tu es venue à Paris et, alors que nombre de pâtisseries en proposent, tu n’as jamais goûté de kouign amann ?
        https://larnicol.com/14-kouignettes
        Les kouignettes, version « unitaire » du kouign amann, ça c’est un péché, un vrai, un qui finit par être mortel en cas d’abus prolongé.
        Surtout ceux au caramel au beurre salé… 😉
        C’est à goûter puis à éviter…

        J'aime

      1. Bof, je viens de manger un chou à la Chantilly au beurre salé et un à la crème chocolat et coulis de framboise préparés par Emilie, alors, les Bretons, fussent-ils parisiens…

        J'aime

  1. « le doigt accusateur de la morale diététique » : belle formule ;o)

    Mais comme disait le sage Wou-Tchou-Tchou* : « la meilleure manière de faire passer une tentation, c’est d’y céder »…

    * : on me dit dans l’oreillette que cette citation est d’Oscar Wilde.

    J'aime

  2. De Delerm, j’avais lu « la première gorgée de bière », je ne me souvenais plus s’il y avait quelque chose sur le banana split ensuite. Je suis donc allée le lire sur internet, ce qui m’a permis de voir que tu l’as très bien pastiché!

    J'aime

  3. oh bazar de casserole ! Mais comment ferais-tu si tu était mariée, comme moi, à un pâtissier ? Si le sucre est un poison, je dois être immunisée ! Je vais avoir bientôt 74 ans et mes analyses sont toujours bonnes. J’ai tremblé quelquefois lorsque je sentais que j’abusais de la douce chose mais en vain ! 😀 😀
    Demain, il y aura un paris-brest à la chantilly pour fêter l’anniversaire de notre belle-fille. Je penserai à toi ! Bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s