U comme une partie de pêche

65ème Devoir de Lakevio du Goût

Devoir de Lakevio du Gout_65.jpg

Il avait fallu une longue préparation, mais ça y était.
Elle ne pouvait s’empêcher de sourire en pensant aux tonnes de diplomatie déployée pour que Georges-Henri finisse par croire que l’idée venait de lui.
Deux jours à la campagne, au terme desquels elle se déciderait peut-être à lui dire oui.
Car il voulait « officialiser », disait-il.

***

Georges-Henri redresse le dos et relance sa ligne.
Quelle importance si le poisson mord ou pas!
La seule chose qu’il souhaite, c’est que sa belle ondine lui dise oui.
Car – qui l’eût cru? – il lui est venu des idées de mariage.
Demain, il en est sûr, au retour de leur petite escapade en amoureux, elle acceptera de devenir sa femme.

***

Quelle chance, se dit-elle en feuilletant le journal qu’elle fait semblant de lire, quelle chance que Georges-Henri ait accepté de donner un jour de congé à cette brave Ernestine!
A quoi ça tient, tout de même, la réussite d’une entreprise, tous ces détails à ajuster, tout ce puzzle à mettre en place…
Elle soupire.
A cette heure, Valentin doit être en train de terminer.
Elle espère qu’il n’aura rien oublié de ce qu’elle veut emporter, rien laissé traîner ni éveillé aucun soupçon.

Ah! quelle belle vie ils auront, Valentin et elle, avec les meubles et les bibelots de Georges-Henri!

***

En voyant « Le pêcheur à la ligne » de Renoir, m’est venue une question. 
Mais que peuvent-ils bien penser, l’un et l’autre. Ou l’un ou l’autre. L’une ? L’autre ? Tentez donc de pénétrer leurs pensées d’ici lundi.

49 commentaires sur « U comme une partie de pêche »

  1. Bravo, bravo !
    La clé était, et est encore souvent hélas, dans « pour que Georges-Henri finisse par croire que l’idée venait de lui » . Tu lis dans les âmes 😉

    J'aime

  2. C’est ce qu’on pourrait appeler « une garce »… on aurait aussi pu renverser les rôles, il y a des maris qui ont fait ce genre de choses… et des femmes aussi c’est vrai.

    J'aime

      1. Ben oui. Ma mère avait assisté et je me demande d’ailleurs si je n’étais pas là à une scène à la banque. Une pauvre femme qui n’avait plus rien. Son mari était parti en vidant les comptes…
        Mon ex avait raconté qu’une de ses cousines avait fait ce genre de chose. (Mais aujourd’hui je me demande si je peux le croire…) parfois, pour une femme c’est le seul moyen de partir… à la cloche de bois.

        J'aime

  3. Georges-Henri, ce benêt, est le genre de personnage qui fait sourire, quant à cette future « patronne », diantre, elle fait frissonner. George- Henri est-il appelé à disparaître ? 😉

    J'aime

  4. T’as beau étudier l’coin et lancer de l’amorce
    Parfois la carpe Diem est vraiment bien retorse !

    Bravo pour ce polar tur-Lupinesque en trois paragraphes !

    J'aime

  5. Tu as fait fort ! Quel cynisme anime la petite amie…
    Georges-Henri n’aura plus qu’à faire travailler les ébénistes du faubourg St Antoine !

    J'aime

  6. Elle envisage d’assassiner son mari pour toucher l’héritage et vivre avec Valentin? Enfin c’est ce que je comprends… Mais il faut dire que je lis des romans policiers en ce moment. 😉

    J'aime

  7. Malheureusement ces petites histoires se passent trop souvent dans le réel et souvent bien plus intenses… Tout cela semble bien anodin mais à grande échelle c’est ce qui se passe au niveau mondial… Le côté humain, la bienveillance, le souci du vrai a foutu le camp.

    J'aime

  8. Finalement, on ne connait pas du tout les gens. Chaque personne a souvent une double personnalité…Là, pauvre Charles-Henri dirai-je ! Je me demande comment mes fils auraient supporté un tel prénom. Dis moi quel prénom tu portes, et je te dirai qui tu es, de quel milieu tu sors…

    J'aime

  9. Heureusement qu’il y a les commentaires et tes réponses à ceux-ci parce-que je commençais à le plaindre ce Georges …truc! Mais si tu parles par expérience je te fais confiance , il a dû mériter d’être traité de la sorte!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s