7 fois

Photo de Francesco Ungaro sur Pexels.com

– Ma chère petite! Quel heureux hasard! s’écria Madame de B*** en serrant la jeune femme blonde contre elle, aussi fort que ses deux encombrantes béquilles le lui permettaient. Ah! vraiment! si je m’attendais!

Et ce ne fut plus qu’embrassades, questions et petits cris joyeux entre elles deux, Madame votre mère se porte bien? et Monsieur votre père, bientôt retiré des affaires, je suppose? non? pendant que le guide, agitant la liste d’inscriptions, essayait en pure perte d’attirer l’attention de la jeune femme:

– Mademoiselle? s’il vous plaît? je pourrais avoir votre nom?

Ce fut Madame de B*** qui finit par le remarquer:

– Il me semble que vous intéressez ce jeune homme, ma chère enfant. Vous verrez qu’il vous demandera votre numéro de téléphone!

– J’aimerais juste cocher son nom sur la liste, répondit-il un peu sèchement.

Il sentait qu’il rougissait et ça l’ennuyait beaucoup.

– Dites, ça ne vous ferait rien de vous dépêcher un peu, vous autres? ronchonna un des deux hommes en tenue de baroudeurs des forêts. On n’est pas venu pour ça, nous autres!

– Pourquoi tant d’impatience? rétorqua Madame de B***. La journée nous appartient! Et c’est tellement plus agréable entre gens de bonne compagnie…

– Justement, les journées sont fort courtes, en cette saison, alors chaque minute compte, surtout avec des gens comme vous dans le groupe…

Il ne put terminer sa phrase. Madame de B***, qui avait pourtant deux têtes de moins que lui, le toisait, petit menton tendu en avant, et lui dit en détachant bien les mots:

– Je vois que vous êtes d’une génération à laquelle on a omis de conseiller de tourner sept fois la langue dans la bouche avant de proférer un son… Mais il n’est jamais trop tard pour l’apprendre.

***

écrit pour le jeu d’Annick SB en réponse à la question 3: Pourquoi tant d’impatience?

35 commentaires sur « 7 fois »

  1. De nos jours, ce serait plutôt tourner sept fois sa pensée dans sa tête avant d’appuyer sur la touche « envoyer » mais Madame de B*** le sait-elle?
    On croise les doigts pour qu’elle n’envoie ses béquilles sur personne.
    😉

    Aimé par 1 personne

  2. Pourquoi ne pas partir et laisser les deux dames papoter tranquillement ?
    La dame aux béquilles en sait sûrement autant que le guide et, à défaut de le rattraper suivra le chemin…
    La randonnée, selon certains, « c’est la mine ».
    Bref, je ne sais pas comment on peut se distraire en étant mené par un adjudant…

    J’aime

    1. quelle coïncidence! j’étais justement chez toi 🙂
      oui elle a du répondant, Madame de B*** 🙂
      et une belle petite couche de neige depuis hier soir, en effet, c’est joli, le vent l’a bien collée à tous les obstacles rencontrés, j’ai pris des photos de parapets et de treillis 😉

      J’aime

  3. Nous vivons une époque où il y a des coups de béquille quelque part qui se perdent ! 😉

     » J’ai cent ans, j’file des coups de canne aux passants et j’me marre » ! (Renaud Séchan)

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s