O comme oubli

Madame de B*** l’aimait bien, sa « petite Cindy« , comme elle l’appelait.

Ses histoires de divorce, l’éducation de ses enfants, tout ce qui faisait sa vie de femme d’un milieu si différent du sien et qu’elle partageait avec elle, semaine après semaine.

– Vous trouvez ça si important? qu’il a dit l’avocat. Et bien oui, que je lui ai dit, pour moi c’est important, qu’ils se couchent à l’heure et ne mangent pas des crasses! Non mais! On voit bien qu’il n’a pas de gosses, lui!

Mme de B*** se persuadait que ces confidences avaient créé entre elles des liens solides et qu’en quelque sorte par sa présence bienveillante, son écoute attentive, elle accompagnait Cindy. Qu’elles faisaient un bout de chemin ensemble.

Je ne suis pas, se disait-elle, de celles qui cloisonnent leur existence, qui entretiennent soigneusement les barrières, les distances, les frontières entre leur monde bourgeois et un prétendu monde extérieur, objet de mépris.

Elle ne voyait pas ce qui pourrait rompre ce bel équilibre et souriait en observant avec quelle maîtrise Cindy faisait la grande baie vitrée d’un mouvement ample, sans laisser la moindre trace sur la vitre.

– A propos, fit Cindy, qui affectionnait cette expression, il faudra acheter du Destop. J’ai l’impression que les canalisations sont bouchées, surtout à la cuisine. Je le note quelque part?

– Non, non, ça va, j’y penserai, j’ai encore toute ma tête, vous savez! fit Mme de B***.

– Bon. Alors j’y vais. Faut que je file. A mardi prochain!

– A mardi prochain, bonne semaine, ma petite Cindy!

Et dès que la porte s’était refermée, Mme de B*** sortit son épais agenda et y consigna scrupuleusement tout ce qui avait été dit entre elles ce jour-là.

***

Texte écrit en réponse à la question 12 du jeu d’Annick SB: Vous trouvez cela important? et avec les mots imposés par Émilie:
accompagner – divorcer – cloisonner – maîtrise – milieu – enfant – oubli – rivière – barrière – canalisation – distance – lien – rompre – sourire – partager – frontière – filer – femme.

Merci à ces dames!

45 commentaires sur « O comme oubli »

  1. Un bon passe-temps que celui de Mme de B***. Noter dans son agenda qu’aujourd’hui Cindy lui a demandé d’acheter du Destop sera-t-il efficace? Probablement, surtout si elle a souligné cette partie de ses notes au stylo vert.
    😉

    J'aime

    1. Hi hi, moi aussi je « suis » Post It, parce que ça me dérange tellement de les voir que je fais toujours très vite ce que j’ai noté dessus… 🙂

      J'aime

  2. C’est malin ! Maintenant chaque fois que je regarde mes vitres je pense à acheter du Destop !

    Beau coup double, Madame ! Bon week-end à toutes et à tous !

    J'aime

  3. Dis moi, Mme de B. n’entamerait pas le chemin qui mène chez Mr Alzheimer ?
    Elle note tout comme si sa mémoire immédiate avec disparu et n’envoyait plus à l’autre mémoire les données de la journée ou du moment passé.

    J'aime

  4. Peut-être aussi qu’elle étudie les langues…
    le registre familier, il faut apprendre à le transcrire…
    et Cindy est parfaite comme professeur…!

    Joli texte…et j’aime bien la chute qui laisse une porte ouverte à plusieurs interprétations…

    « A propos »… ;-,
    c’est la première fois que j’arrive à laisser un commentaire ici
    (j’ai essayé à plusieurs reprises, sans succès, ces derniers temps).
    Mais pour le faire, j’ai dû….accepter les petits gâteaux (cookies).

    J'aime

  5. Quand la tête n’est plus très solide que l’on sorte d’un milieu populaire ou bourgeois, rien de tel que de noter ce qui nous paraît essentiel. Et qui ne l’est peut-être pas, mais ça, hein ? C’est à l’appréciation de chacun. Brave Cindy. Est-ce qu’elle serait libre, un de ces quatre, pour nettoyer les vitres de mes fenêtres ? J’ai horreur de faire ça ! De la fatigue à la limite d eta tendinite pour un résultat pas flagrant ! Grr…

    J'aime

      1. je fais rarement une liste de courses parce qu’il m’est arrivé de l’oublier à la maison 😉
        (et quand on fait une liste, on ne fait pas l’effort de retenir ce qu’on y a écrit)

        J'aime

  6. Après ‘No Milk Today’, l’un de mes titres préférés de Paul ! On se fait un boum, quand ? 😉
    J’ai trouvé sympa que tu t’attardes sur la relation entre Mme de… et son aide-ménagère. Le fait que Mme de… ne joue pas de sa particule, par exemple. Mais, qu’au contraire, elle savoure cette relation particulière.
    A la semaine prochaine, chère.

    J'aime

  7. Ah ! Et j’ai oublié (hin hin) de dire à quel point ce mot « oubli », m’est intimement cher. Le vertige qu’il contient comme sa sonorité révoque en moi une mélancolique inquiétude enfantine; avec, au bout du tunnel, la voix de ma mère qui me dit « Rho non, Didou ! Ne me dis pas que tu as encore oublié tes lunettes quelque part !?! »
    – voire à labsus lingue/labus acte – 😉
    Zoubi, ma grande !

    J'aime

  8. En famille, on avait un tableau blanc pour que chacun n’oublie pas… et maintenant, depuis quelques années je vois qu’il me sert d’agenda aussi à force de ne pas de s’entrainer à retenir certaines choses 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s