B comme bredouille

Samedi dernier, l’Adrienne a encore fait fort.

Dès le réveil.

On était déjà au mois de mai, et pourtant la première chose qu’elle s’est demandée, en se réveillant, ce matin-là, c’est la question de savoir si Pâques était déjà passé ou pas.

Il lui a bien fallu trente secondes pour se rendre compte que oui. Du coup elle s’inquiète pour sa santé mentale.

Comme il y avait un entretien entre Amélie Nothomb et sa traductrice, et qu’en plus elle aime les cryptogrammes de l’édition du week-end, elle est sortie acheter le journal.
Et a été fort étonnée de ne trouver que des libraires et marchands de journaux fermés.
Hé oui, le premier mai, c’est la Fête du Travail, donc on ne travaille pas.

Puis comme son unique brin n’était pas encore éclos dans son jardinet, elle a eu comme une envie de muguet.
Elle a fait le tour des fleuristes: soit ils étaient fermés (voir plus haut) soit ils avaient une affichette à la porte ‘meiklokjes uitverkocht‘: tout leur muguet était déjà vendu.

Bref, une journée bien remplie de vide 🙂

45 commentaires sur « B comme bredouille »

  1. Si ça peut te consoler, ma voisine, voyant qu’il pleuvait en ce 1ºmai, a eu l’idée d’aller voir des canapés. Ça faisait des années qu’elle en voulait un nouveau, et n’était-ce pas le bon jour ???? 15 km en voiture….fermé bien sûr. Elle riait aux larmes en me le racontant hier, « je n’en fais pas une de bonne, c’est moi ça ».
    Former un club ?

    J'aime

  2. Marrant, je me suis posé la même question il y a quelques jours ! Pourtant, mon agenda électronique signalait en vert que le jour de ma deuxième injection de vaccin était le vendredi saint. Mais bon, qui consulte son agenda électronique ? 🙂

    J'aime

      1. Remarque que c’est normal que je ne le consulte pas : pour ce genre de rendez-vous important, il m’envoie un mail la veille !

        J'aime

  3. Ah, une fois à la retraite, il faut recommencer les apprentissages… car les connections entre neurones doivent être reprises en main 😉 !
    En ce qui concerne le muguet, tu aurais pu t’asseoir dans la rue et demander un brin de muguet, c’est rare…

    J'aime

  4. Je n’ai même pas essayé de sortir, attendant la fin de ce deuxième dimanche. Je déteste les dimanches… bref. On a pourtant assez parlé de la boum 2 du Bois de La Cambre 😉

    J'aime

    1. je ne suis pas sortie dimanche non plus (deux mille jeunes à la Cambre et des parents formant cordon pour tenir la police à distance et que les jeunes puissent fêter à l’aise? alors qu’il y avait des groupes venus là uniquement pour se bagarrer ENTRE EUX? je suis dé-goû-tée, comme dirait Walrus ;-))

      J'aime

  5. Dans mon jardin, le premier mai, je n’ai pas trouvé de muguet mais j’ai cueilli un brin de beauté, un brin de joie, un brin de lumière, un brin de pluie, un brin de luxuriance… un bien joli bouquet qui fleurit encore et encore dans mon cœur. Dans la vie, il ne faut peut-être compter que sur soi-même ? Bises ensoleillées. brigitte

    J'aime

    1. j’allais me consoler avec un éclair au chocolat mais mon boulanger-pâtissier préféré « faisait le pont »
      (bon, je n’en parle pas dans mon billet pour ne pas faire pleurer dans les chaumières mais le titre est effectivement de mise, Bredouille! ;-))

      J'aime

      1. Remarque que j’ai eu pire : samedi, sur le trottoir devant la boulangerie (qui était ouverte) il y avait un couple qui installait une table sur le trottoir et qui déchargeait des cartons de muguets d’une camionnette pourrie, mais il était trop tôt, ils n’en vendaient pas encore 🙂

        J'aime

    1. et le même jour j’ai cassé une cuillère en bois (en faisant mon pain) et un grand couteau (en essayant de couper en deux une patate douce)…
      c’était vraiment un grand jour, oui!
      mais là, je n’en parle pas, sinon il faudrait changer le titre en D comme Démolition 🙂

      J'aime

  6. Oui, il y a des jours sans. Et on dirait bien que ces temps-ci ils ont tendance à se répéter … Chez moi non plus, les muguets du jardin n’ont pas encore éclos, les fleuristes n’en avaient plus, mais j’ai fini par trouver un éventaire tenu par des scouts …
    Ce qui ne fait jamais défaut, par contre, c’est ton billet quotidien: merci d’embellir ainsi nos journées 😉

    J'aime

  7. Alors que j’avais bien vu vendredi que le journal comptait pour trois jours, je suis tout de même descendue à la boîte aux lettres samedi matin – flagrant délit de distraction. Rien de grave. Quelle idée pour un jour férié de se produire le week-end, n’est-ce pas ? Bonne semaine, Adrienne.

    J'aime

    1. tu me rassures 🙂
      ça ne me dérange pas que ça tombe un samedi et quand j’étais prof, je détestais tous ces jours de congé!
      mais bon, je n’avais pas fait mes courses en conséquence…
      merci, bonne semaine!

      J'aime

  8. Je suis plus atteinte que vous dois-je m’en inquiéter soit j’oublie, soit je mélange les jours, soit en parlant ce que je voulais dire s’envole, soit je cherche mes clefs, lunettes, soit je vais chercher quelque chose et sur place je ne sais plus ce que je venais chercher mais je me renseigne et me rassure c’est normal l’âge y est pour quelque chose dit-on et pas de génétique dans ma famille ouf! je suis sauvée
    « Faire le pont » je ne sais pas ce que ça veut dire.
    Ici la fête du travail le premier lundi de septembre et tout est fermé aussi.

    J'aime

    1. chez nous on dit « faire le pont » quand on a un jour de congé supplémentaire entre deux jours fériés, comme par exemple le vendredi entre le jeudi de l’Ascension (férié) et le week-end (férié)
      donc dans le cas du 1er mai tombant un samedi (jour férié) le congé du vendredi ne devrait pas s’appeler « pont » (selon moi) 😉
      et oui, toutes ces petites distractions parce qu’on a la tête ailleurs ou pleine de mille choses diverses…
      (ma mère prétend que la sénilité « me pend au nez » – je cite 😉 – parce que la grand-mère de mon père, en fin de vie, ne reconnaissait plus ses propres enfants)

      J'aime

  9. Chez moi aucun soucis…. du muguet chez ma fleuriste et à un prix si raisonnable que j’en ai été surprise! J’ai même eu droit à un brin de muguet joliment présenté de la part de mon boucher qui en offrait n à chacune de ses clientes….

    J'aime

  10. Je me suis souvenu in extremis vendredi de ce jour férié et je me suis dépêchée d’aller faire quelques courses!
    Ici c’est un peu spécial parce que ce n’est pas férié dans tous les cantons. Le mien, oui, mais 5 km plus loin, tout était ouvert.
    Et j’ai vu les premiers brins de muguet en boutons lors de la balade de jeudi dernier. Encore quelques jours et la forêt va embaumer. 🙂

    J'aime

      1. On n’en a pas ici, des jacinthes des bois. Je suis toujours impressionnée (et émerveillée) par les photos de ces tapis bleus.

        J'aime

  11. Il n’y avait pas de muguet chez les fleuristes et un seul vendeur dans le périmètre (je ne compte pas celui qui les vendait très chers accompagnés d’une rose). J’ai pris l’avant dernier et laisser le dernier à un Papi. Quel étrange époque.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s