N comme nom de fleur

Elle porte un nom de fleur et a été envoyée chez Madame par ce discret bouche-à-oreille des quelques-uns qui savent qu’elle a le syndrome de Topaze 😉

Dans un mois à peu près Fleur aura son dernier examen de FLE et ce serait bien qu’elle le réussisse, vu qu’elle ambitionne d’entamer des études universitaires à la rentrée prochaine.
De celles où il n’y a pas l’ombre d’une heure de français au programme, ça va sans dire 😉

– Tu as parfaitement le droit de ne pas aimer le français, lui dit Madame, à qui elle vient de confier qu’elle traîne ce boulet depuis des années, mais plus lourdement encore ces deux dernières, avec plus de ‘distanciel’ que de ‘présentiel’ et des profs malades qui n’ont souvent pas été remplacés.

« Weyts wil honderden extra leerkrachten aanwerven« , le ministre flamand de l’éducation veut engager des centaines de profs supplémentaires, titrait le journal mardi dernier.

Et ça a bien fait rire Madame (mieux vaut rire que pleurer, la grimace est plus belle, disait son père) vu que depuis des années on ne réussit même plus à trouver des remplaçants pour certaines matières et qu’il y a de moins en moins de jeunes qui s’inscrivent dans les formations de prof.

Mais apparemment le journaliste n’est pas au courant de ce problème et ne lui a pas demandé de quel chapeau de prestidigitateur il sortira ses 2540 nouveaux profs.

Au parc, tout va bien, une maman cane ‘promène’ ses dix canetons, comme on peut le voir sur la photo en haut du billet, prise le premier mai.

28 commentaires sur « N comme nom de fleur »

  1. Courage à toutes les Fleur et leurs ami·e·s qui ne connaissent aucune Madame.
    Depuis qu’on a constaté qu’on manquait d’infirmiers, on a autorisé les aides-soignants à réaliser certains actes.
    Ben Weyts pourrait faire de même et recruter des aide-enseignants.

    J'aime

  2. Merci pour les nouvelles des canards et de leur progéniture, c’est important que les choses tournent, que les générations se renouvellent, que tout ait l’air normal !

    J'aime

      1. Le Héron au long bec emmanché d’un long cou
        Fréquente l’étang situé près de chez vous?

        J'aime

  3. Ne pas aimer le français ? Mais comment est-ce possible ? La plus belle langue du monde, celle de la cultuuuure, et pas si difficile, même les petits enfants le parlent. Et puis, s’appeler Fleur et détester le FLE … à moins que Madame n’ait subrepticement traduit le prénom de celle qui s’appelle Bloem …

    J'aime

      1. c’est une des matières les plus difficiles pour nos élèves, qui baignent dans l’anglais mais n’entendent généralement de français qu’à l’école

        J'aime

  4. Le journaliste ira tirer ces profs du chapeau de notre Ministre à nous.
    Chapeau, hélas, aussi vide que celui de ton ministre…
    Mais bon, comme disait un ancien politicien de chez nous « les promesses n’engagent que ceux qui les croient »…

    J'aime

    1. ça fait des années qu’on galère pour trouver des remplaçants dans de nombreuses matières, quand quelqu’un prend sa retraite ou est malade, alors où va-t-il trouver ces 2540 supplémentaires? ça me fâche qu’un journaliste laisse le ministre faire son annonce (publicitaire) sans lui demander au moins d’où il les sortira, tous ces profs!

      J'aime

  5. C’est comme chez nous, il y a des promesses de renforcement de fonctionnaires divers: soignants, flics, enseignants,… mais vu la baisse de niveau dans l’enseignement, aussi bien côté profs que élèves…

    J'aime

  6. Ton syndrome de Topaze, je crois bien que j’en suis atteinte aussi!
    😀
    Chez nous c’est l’allemand que les élèves sont obligés d’étudier et qui est très mal aimé.
    Et c’est justement dans cette matière que la pénurie d’enseignants se fait le plus sentir…

    J'aime

  7. La maman cane a fort à faire avec sa marmaille, c’est du boulot pour ne pas en perdre un, ils sont si nombreux ! Et nous savons toi et moi que la menace est bien réelle 😱

    J'aime

  8. De même, il se trouve de moins en moins de journalistes à émettre des objections à ce que leur interlocuteur déclare, comme s’il leur suffisait de transmettre la bonne parole… Entre les attitudes les plus courantes – caisse de résonance ou agressivité -, la case de l’esprit critique serait-elle désertée ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s