I comme ils

Parmi les nombreuses choses qui agacent Madame de B***, il y a ces petites phrases qui commencent par « Ils » et se poursuivent souvent au conditionnel.

Le degré d’agacement dépend bien sûr de la personne qui émet l’opinion et du thème choisi.

Ainsi, tout en bas de l’échelle de l’agacement, se trouvent ses deux fils, qui ne manquent jamais de savoir mieux que les entraîneurs quel Diable rouge il aurait fallu sélectionner et à quel endroit du terrain il aurait fallu le mettre.

Ils ne semblent pas se rendre compte qu’ils sont un peu ridicules, surtout qu’ils ne s’avisent des changements nécessaires qu’après que le match a été joué.
Alors elle se contente de hausser les épaules et d’avoir un sourire indulgent.

Depuis un an maintenant, elle s’agace beaucoup de tous ces experts autoproclamés, comme sa voisine Nadine, qui sont plus fûtés que les scientifiques et n’arrêtent pas de dire qu' »ils feraient mieux de… »

Jusqu’à présent, elle a réussi à se retenir de rétorquer « vous feriez mieux de vous taire. »

Ses petits-enfants n’échappent pas à la règle générale, que ce soit dans le domaine de l’écologie, de la discrimination, du féminisme, de la justice…
Sauf que là, elle intervient chaque fois d’un « qui sont ces Ils? »

***

Texte écrit en réponse à la question 17: Ils vont vraiment les abattre?

Photo d’une ancienne fabrique de ma rue – avec cheminée d’usine et parc aux grands arbres – le tout abattu pour y construire des appartements. Photo prise à la sauvette un matin d’hiver en allant à l’école.

31 commentaires sur « I comme ils »

    1. C’est que les fabriques, dans ma ville, ça ne manque pas… Transformées en musée, en académie de musique, en lofts, en appartements, en bureaux d’architectes, en magasins divers, en garages… Et puis parfois on en rase une 😉

      J'aime

  1. Et Mme de B. a la chance de ne pas allumer la télévision vers 7H50 -la météo…- pendant les championnats de tennis Roland Garros.
    Elle y entendrait des « consultants tennis », expliquer doctement ce qu’aurait dû faire tel ou tel champion mondial pour remporter le point.
    C’est à ce moment que la lumière de mes jours peste.
    « Mais va sur le court, andouille ! Et marque le point ! Après on verra ! Pfff… « 

    J'aime

      1. chut! en ce moment mes voisins sont en train de me jouer le second acte 😉
        (rappelle-moi de ne pas sauter sur le premier supposé-devoir venu ;-))

        J'aime

  2. On a bien une idée de qui peuvent être ces « ils » d’après le contexte des sentencieuses affirmations.
    Merci de m’avoir appris le nom d’une équipe de foot belge (rien de condescendant là-dedans, je ne connais rien au foot) . 😉

    J'aime

  3. On dit « ils ». Mais pas « elles » ! Scandale ! Si au moins on disait « iels ». Je suis sûr que tu serais d’accord.

    Petite scène rigolote à Avioth récemment : dans la salle à manger, un panneau est orné de la « phrase du mois » (ça me fait plutôt rigoler, j’appelle ça le « slogan du parti »). Donc, la phrase du mois était : « Je suis content d’être moi ». (???)

    Une féministe adepte de l’écriture inclusive a remarqué ça et est intervenue illico ; c’est devenu « je suis content.e d’être moi ».

    Inspiré par cette initiative vertueuse, je suis allé dans la cuisine et j’ai vu sur le tableau noir, écrit à la craie blanche : « perdu une laisse de chien ». Je suis intervenu vertueusement et c’est devenu « perdu une laisse de chien.ne ».

    Aimé par 1 personne

  4. Parfois « ils » mériteraient des gifles ! 😉

    Et nous on devrait se donner des claques de les avoir menés là pour éviter ceux qui nous donneraient des coups de bottes ! ;-(

    J'aime

    1. ou déclarer à la manière du petit Léon, que ça ne l’intéresse pas, « ils »
      (on révisait son néerlandais, cet après-midi, et il prétendait ne pas avoir besoin de la forme « zij/elle » puisqu’il est un garçon)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s