T comme tatoué

Je me demande, se disait l’Adrienne l’autre jour, si je reconnaîtrais mon voisin, au cas où je le rencontrerais en ville…

En effet, elle connaît surtout le son de sa voix.
Et elle ne l’a jamais vu que torse nu, les bras et le dos couverts de tatouages divers.
En short. Les mollets tatoués.

Elle se demandait donc dans quelle tenue il était allé à son mariage… et si elle l’aurait reconnu, « habillé » 🙂

35 commentaires sur « T comme tatoué »

  1. Pffffffffffff tu as vraiment hérité de voisins sans gênes à tout point de vue, parce que se promener torse nu prouve que ce Monsieur ne respecte pas les autres.

    J'aime

  2. Certains les cachent discrètement, d’autres les arborent, ces histoires qu’ils ont dans la peau. Ce qu’on a pu prendre pour un phénomène de mode semble perdurer.

    J'aime

      1. Au début de cette nouvelle vogue de tatouage, j’ai cru qu’il s’agissait de tatouages temporaires (il y a des sortes de décalcomanies qu’on trouve à acheter en ligne). Mais non, ce sont bel et bien, dans la grande majorité des cas, de vrais tatouages….

        J'aime

  3. Les gens tatoués ne sont jamais vraiment nus.
    Non que je veuille voir tout le monde nu, mais l’idée de n’être pas autrement que ma mère m’a fait (sauf à cause des années) me fait l’effet bizarre de ces punks que j’ai vus.
    Ils se moquaient de pygmées vus dans un vieux National Geographic, décorés de walkman et de grigris alors qu’eux-mêmes arboraient des épingles à nourrice dans les oreilles et des anneaux dans le nez et aux lèvres.

    J'aime

  4. En Israël, ou on ne doit pas modifier son corps, voeux pieux sinon les chirurgiens esthétiques seraient au chômage, le Goût a assisté à un mariage où les mariés étaient très couverts malgré la chaleur, ils sont tatoués de la tête au pied.

    J'aime

      1. j’ai eu un élève qui faisait ses propres piercings à l’aide d’une épingle à nourrice, j’étais horrifiée mais n’y voyais rien d’admirable 😉

        J'aime

  5. J’ai horreur des tatouages
    J’ai beaucoup trop de respect envers mes parents pour faire ce genre d’horreur
    Mais à chacun sa façon de penser et de faire de sa peau ce qu’il veut hihihi
    Bonne soirée Adrienne

    J'aime

    1. chez les marins d’autrefois, je peux le comprendre, ou comme rites d’appartenance à un peuple, une tribu… et en fait ceux qui se tatouent aujourd’hui font la même chose, ils exposent qui ils sont et ce qu’ils sont (si on sait décoder la symbolique ;-))
      mais je suis contente que mes neveux s’en abstiennent 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s