C comme contradictions

Fin juin, une ancienne élève publiait le message suivant sur son profil fb, accompagné d’une photo d’un type qui lève les yeux au ciel d’un air excédé: « On le sait que ton gosse a réussi! »

Bien sûr, c’est la pleine saison des nombreux papas et mamans fiers de leur progéniture, fiers du beau carnet de notes et on peut voir défiler des photos d’enfants de trois à dix-huit ans portant tous le même petit chapeau ridicule, qu’on ne voyait autrefois que sur la tête des étudiants des campus américains.

– C’est exactement comme pour les photos de chats, répond un de ses amis fb, « On le sait que ton chat est mignon! »

Bref, la conclusion de tout ça c’est qu’elle trouvait que les « chats mignons », on pouvait continuer à les publier – elle a un « chat mignon » – et qu’en effet, quand son fils en aurait l’âge, elle aussi publierait probablement sa fierté pour ses résultats scolaires.

Voilà bientôt deux ans et demi qu’elle le montre urbi et orbi dans toutes les poses et dans tous les décors 🙂

30 commentaires sur « C comme contradictions »

    1. la première fois que ma directrice a offert à chaque élève de Terminale un de ces petits chapeaux qui ne sert qu’à une photo puis à le jeter en l’air, je n’ai pas trouvé l’idée formidable (understatement ;-)) puis j’ai vu que les enfants de 6e primaire en avaient un aussi et ces derniers temps, même en 3e maternelle

      J’aime

      1. Mardi passé, les chapeaux ont volé plusieurs fois, retournant ensuite sur de nouvelles têtes.
        Les mesures de distanciation ne les concernaient manifestement pas.
        🙂

        J’aime

  1. Oui ton message en dit long
    Le respect de l’écrit avant tout
    Lire chaque matin
    C’est s’enrichir
    Avec ou sans chapeau
    Donner son ressenti sur un mot, une photo, un moment heureux
    Moi je dis chapeau à tous ces écrivains de l’ombre … qui nourrissent les âmes esseulées
    Mais je dis aussi que ceux qui ne se regardent que le nombril passent à côté de joyeux moments
    Bon dimanche !

    J’aime

    1. ça me fait penser à la « distribution des prix » à l’école du petit Léon, chaque enfant avait le sien (genre: camaraderie, assiduité, bienveillance etc) mais pour chacun d’eux, Léon savait très bien qui l’avait mérité et qui… absolument pas 😉

      J’aime

  2. Attends encore un petit moment
    Tu verras que ces gamins vont passer du stade de « chats mignons à admirer » à celui de « tous ces migrants qu’il faut noyer » !
    (sauf le sien, évidemment…)
    C’est ce qui m’agace souvent sur FB et me pousse à me limiter à mon groupe d’adeptes de l’électro-acoustique.

    J’aime

    1. …ou encore de « chat mignon » à fiston procédurier, réclamant dédommagement pour non-respect de sa vie privée. Ce qui n’est pas vraiment infondé quand on voit l’étalage que font certains de leur vie de famille…

      J’aime

  3. Je ne sais pas si on a ces chapeaux en France mais je suis certaine qu’avec la propension qu’ont nos média et autres influenceurs ou politiques d’importer les modes et coutumes les plus idiotes des US, cela ne saurait tarder.

    J’aime

      1. moi de toute façon je m’y perds, vu qu’autrefois dans les pays latins (et en Belgique) le bleu était la couleur des petites filles et le rose celle des garçons, depuis qu’on fait comme dans la tradition anglo-saxonne avec le rose pour les filles et le bleu pour les garçons, je ne m’y retrouve plus 😉

        J’aime

  4. Peut-être pense-t-elle comme Pierre Desproges que les enfants, on ne peut supporter que les siens!
    Pas de chapeaux américains ici ou peu, la seule fois que j’en ai vu, c’est à la remise du master de L à l’université de Genève. Il traine toujours au fond de son armoire depuis…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s