Question existentielle

90ème devoir de Lakevio du Goût.

Frederick-Childe-Hassam-The-Fireplace.jpg

Vous aviez vingt-cinq ans et vous aviez trouvé la maison de vos rêves: une petite bâtisse juste bonne à abattre – mais ça, vous ne le saviez pas encore – au milieu de nulle part.
Oui, même dans la Flandre bétonnée, ça existe encore.

Un sentier bordé d’hémérocalles menait au bosquet, des noisetiers ombrageaient idéalement la pelouse, un grand pommier offrait ses fruits.
Vous aviez trouvé votre paradis.

L’intérieur aussi, pourtant plus que vétuste, vous enchantait, avec ses boiseries, ses carrelages usés et un grand âtre où vous projetiez de faire de belles grillades.
Souvent vous avez été heureux de l’avoir, par un matin frais ou une froide soirée d’entre-saison.

Dix ans plus tard, cette maison construite de ses propres mains par un ancien combattant de 14-18 pour y loger sa future épouse, ne tenait plus debout que par habitude.
Vous avez dû vous résoudre à passer du charme de l’authentique à la solidité du moderne.
Bien isolé et avec un minimum d’éléments polluants.

Ce n’est pas de gaieté de cœur que vous vous êtes séparés de l’âtre, mais il vous fallait rester logique avec vos convictions.

***

Merci à Monsieur le Goût pour sa consigne:

Vous aimez les cheminées ? Vous aimez l’odeur du bois qui brûle ? Vous aimez les flammes dansantes quand elles sont la seule source de lumière de la pièce ?
Vous aimez tout cela ? Ou pas dut tout… Alors dites ce que vous inspire cette toile de Childe Hassam qui vous rappelle ce que vous aimez ou détestez. Ou ce qu’elle ne vous inspire pas.

26 commentaires sur « Question existentielle »

  1. L’écologie, oui, mais attention de ne pas devenir des ayatollahs… On nous culpabilise sur certains sujets pendant que des lobbys sèment leurs monstrueuses pollutions et nous entrainent vers des problèmes de santé publique présents ou futurs. Je n’ai pas de cheminée, malheureusement, mais je rêve d’en avoir une, un jour, une petite flambée est chaleureuse et conviviale, c’est ce qui manque à notre monde, non ? Douce journée dame Adrienne, à tout bientôt. brigitte

    J'aime

  2. Il est toujours étonnant de constater qu’on découvre régulièrement que brûler quoi que ce soit pollue (ce qui est un abus de langage, il ne viendrait à personne l’idée qu’un feu de brousse déclenché par les hasards d’une chute de pierres dans des buissons desséchés est une pollution).
    Il m’étonne encore plus que ceux qui le font ne constatent pas avec la même acuité que que quand un milliard d’humains se chauffe au bois et se déplace à pied ou en carriole à cheval, ça pollue moins que près de huit milliards se chauffent et usent d’un milliard de véhicules à moteur thermique pour se déplacer ou transporter des marchandises d’un bout à l’autre du monde…

    C’était ma minute « écolo-raisonnable »…

    J'aime

  3. J’ai un beau massif d’hémérocalles dans mon jardinet, d’ici à ce que l’on m’annonce qu’ils sont polluants…
    Voilà donc pourquoi l’écobuage est partiellement interdit… pfffff !

    J'aime

  4. Logique ? Logique pas si simple. Le bois est une énergie renouvelable. La bétonisation menace les biotopes par une surconsommation du sable et l’imperméabilisation des sols autour de ces constructions « solides » et « modernes ». Vive les vieilles pierres, les feux de cheminée et les hémérocalles !

    J'aime

  5. Ne serions-nous pas simplement trop nombreux ? L’espèce humaine ne serait-elle pas la pire des espèces invasives ? Poser cette question en soulève évidemment bien d’autres, nombreuses, complexes, insolubles. Comme celle du combustible… comment choisir entre la peste et le choléra ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s