B comme blondinettes

– Ethel! viens ici!

– Ethel! ne va pas si près du bord!

– Ethel! viens boire ton jus!

Elles étaient deux, pourtant, les blondinettes.
Deux à batifoler le long de la rambarde.
A galoper parmi les sièges.
A dédaigner leur boisson.

Mais bizarrement, la grand-mère ne connaissait plus le prénom de son autre petite-fille 😉

***

photo prise à Dinant (collégiale et citadelle) où l’Adrienne a vraiment, vraiment joué les touristes en prenant un de ces bateaux qui font le va-et-vient entre Dinant et Anseremme 🙂

26 commentaires sur « B comme blondinettes »

  1. Me voilà prise d’un fou rire très matinal à lire vos mots Walrus !

    Plaisir tout à fait relaxant celui de jouer la touriste et se laisser porter le long de l’eau. Merci Adrienne, tant de souvenirs.

    J'aime

    1. ma grand-mère paternelle s’embrouillait aussi avec les noms de ses petits-fils, elle en avait cinq 😉
      par contre ma belle-mère qui s’embrouillait souvent avec les noms de ses cinq enfants, cinq beaux-enfants et quatorze petits-enfants niait à mort qu’elle s’embrouillait 🙂

      J'aime

  2. Je viens de découvrir qu’à côté de Dinant (le tien, le nôtre n’a pas de « t ») il y avait aussi Rochefort (le tien, le nôtre a aussi un « t »)
    Mais l’autre blondinette, elle s’appelle comment ?

    J'aime

  3. Etonnant, l’autre était peut-être plus prudente ? Et la Meuse encore haute ?
    (Avant que l’autoroute existe, nous passions chaque fois par Dinant lorsque nous allions chez ma grand-mère.)

    J'aime

  4. Les différences de traitement entre les enfants d’une même famille, c’est désolant. Et souvent les responsables ne s’en rendent même pas compte! Pour les enfants, qu’est-ce qui est le pire : être celle toujours sous le feu des critiques/de l’attention ou celle cordialement ignorée?

    J'aime

    1. voilà, je me suis posé exactement la même question, et je n’ai toujours pas la réponse!
      (et comme toi je pense que la grand-mère aurait été fort étonnée si je lui avais fait remarquer qu’elle n’interpelle qu’une des deux alors qu’elles se conduisent exactement de la même façon)

      J'aime

  5. J’aime bien aussi parfois le rythme lent et doux des promenades en bateau. C’est reposant et ça donne un autre angle de vue sur les paysages.
    Ta photo est bien belle!

    J'aime

    1. oui reposant et une vue différente, ce sont ces deux raisons qui nous font prendre le bateau-mouche avec nos élèves à Paris (certains s’y sont même déjà endormis, tellement les journées de balades parisiennes sont fatigantes ;-))

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s