B comme bonbons

Quand on a sonné à sa porte, l’Adrienne a été surprise d’y voir son voisin, vêtu d’une chemisette – rappelez-vous qu’il vit torse nu, même quand il va dans le centre s’acheter une bricole – mais c’était pour pouvoir y épingler un badge mentionnant le mot « seingever« .

Sur lequel il tenait l’index, pour bien en montrer toute l’importance.

Dans l’autre main, il avait un gros sac.

– Je viens vous demander votre solidarité pour notre groupe de signaleurs, a-t-il déclamé, et de son gros sac il a extirpé un sachet de bonbons.

– Oh…! a fait l’Adrienne.

Et avant qu’elle ait pu lui rétorquer qu’elle n’en mangeait jamais, il a dit:

– Pour votre petit-fils.

Ce qui était évidemment fort flatteur, vu les beaux yeux du petit Léon 😉 qui a malheureusement déjà plus de grands-mères qu’il n’en faut.

Bref, l’Adrienne a été délestée de cinq euros pour des bonbons que personne ne mangera.

La veille, petit Léon, en parlant de ses affaires de classe qu’il prêtait à la demande et qu’on lui rendait cassées ou abîmées, lui avait précisément posé cette question:

– Moi je ne sais pas dire non. Comment on fait pour dire non?

31 commentaires sur « B comme bonbons »

  1. Mme Chapeau a raison, c’est plus facile au téléphone qu’en presentiel, mais parfois o’ se fait avoir quand même. Surtout si on ne connaît la personne qui est au bout du fil. Émilie qui fait des gâteaux pour se de stresser se retrouve ainsi avec 3 gâteaux à préparer pour le week-end, et pas de simples gâteaux, des gâteaux dignes du meilleur pâtissier. Bonne journée.

    J’aime

  2. C’est ce que j’appelle un traquenard. Démarcher à domicile sans prévenir, c’est limite je trouve. Et dans ton cas… même moi qui sait parfaitement dire « non » et bien…..😀

    J’aime

    1. les signaleurs sont des hommes et des femmes qui ont un brassard tricolore et une petite plaquette ronde leur permettant de régler la circulation à chaque carrefour, lors des (nombreuses) courses cyclistes

      J’aime

  3. Au moins petit Léon qui reconnaît à son jeune âge qu’il ne sait pas dire non c’est déjà un plus pour lui. Se retrouver dans des situations contrariantes je connais… Ma petite fille qui ne sait vraiment pas dire non se retrouve souvent dans de drôles de situations. Comment l’aider moi qui ai la même difficulté à un moindre degré tout de même. On s’en parle on se conseille on identifie le problème et parfois ça nous aide.

    J’aime

  4. Un exemple à suivre ?

    Le cancre

    Il dit non avec la tête
    mais il dit oui avec le coeur
    il dit oui à ce qu’il aime

    avec les craies de toutes les couleurs
    sur le tableau noir du malheur
    il dessine le visage du bonheur.

    Jacques PRÉVERT Recueil : « Paroles »

    J’aime

  5. Je suis bien mal placée pour te donner des conseils.
    A ma porte, j’achète les timbres Pro Juventute, les chocolats Pro Patria (des fondations suisses en faveur du patrimoine culturel et de la jeunesse), les petits bidules fabriqués par les enfants pour financer les camps de sport, les insignes (que j’ai moi-même en partie fabriqués) pour soutenir la fête du village…
    Bon, 2020 et 2021 ont été nettement plus calmes (et économiques!) à ce niveau-là.
    😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s