J comme Jivara

Jeudi dernier, l’Adrienne a appris un nouveau mot, c’est Jivara.

Autour de la table, aucun des six convives n’a demandé à savoir ce que c’était, le contexte « dessert » et « chocolat » semblait suffire à la bonne compréhension.

L’Adrienne en était bien contente, comme elle était la seule à parler français, elle avait déjà dû expliquer ce qu’était une ballotine.
Ou du riz vénéré.

– Ben… c’est du riz noir.

Ils n’ont pas eu l’air de la croire 😉

C’est vrai que souvent les restaurateurs veulent déployer autant de pompe et de mystère dans les appellations que dans l’assiette 😉

14 commentaires sur « J comme Jivara »

  1. Oui, c’est parfois difficile de traduire le menu 😉
    Ma petite-fille Emilie connaît bien Valrhona : elle est très doué en pâtisserie (même si, paradoxalement, elle n’en mange guère)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s