Questions pas existentielles

Schéma actanciel 6eme

– Pourquoi vous parlez comme un prof de français? demande petit Léon.

Madame s’en trouve un peu interdite – n’aurait-elle pas dû employer l’expression « mettre des bâtons dans les roues » alors qu’elle expliquait le rôle des ‘opposants’ dans un schéma actantiel?

– Sans doute parce que j’en suis un? répond-elle.
– Ah oui! c’est vrai!

La réponse semblait le satisfaire.

Ce n’est que le lendemain, en y repensant, qu’elle s’est dit qu’elle aurait mieux fait de lui demander « Pourquoi tu dis que je parle comme un prof de français? » au lieu de tourner et retourner des suppositions dans sa tête 😉

41 commentaires sur « Questions pas existentielles »

  1. Bonjour dame Adrienne, je suis stupéfaite et déprimée en voyant ce schéma, quoi? on enseigne encore ça qui vraiment, mais alors vraiment, est si loin de ce que devrait savoir un jeune, si jeune, pour comprendre les textes,, la vie ?
    Comment expliquer cela sans jouer le rôle du prof ? Oh ne te fais pas de bile, passe un excellent dimanche…au vert?

    J'aime

    1. en cherchant l’illustration j’ai vu que c’était aussi au programme en 6e pour les petits Français et comme toi je m’étonne qu’on leur parle de Greimas (sans pourtant le nommer ;-))

      J'aime

    1. j’ai vu ça en première année d’université, comme une des nombreuses méthodes d’analyse de texte, ça convient bien au conte et pour l’expliquer à petit Léon je l’avais illustré à l’aide d’Astérix et Cléopâtre, je crains que ça ne convienne pas trop au petit Marcel 🙂

      J'aime

  2. Je me suis toujours insurgé contre l’intrusion du jargon linguistique dans l’enseignement du français : si tu parles de schéma actanciel ,pas étonnant qu’il te demande pourquoi tu parles ainsi .

    J'aime

      1. Je sais, j’ai été trop souvent à mon goût confronté à ce genre de situation, devoir aider un enfant dont l’enseignant ne fait qu’appliquer aveuglément un programme inadapté. Allons, courage 😉

        J'aime

  3. Et si pour une fois on arrêtait de ronchonner, de critiquer ? Si pour une fois on se réjouissait d’apprendre à réfléchir, à décomposer, à analyser, à comprendre ? On pourrait aussi envoyer ces enfants garder les bêtes ou creuser au fond d’une mine : certains pays le font avec succès. Certes, c’est du vocabulaire, et il est un tantinet abscons. Ce n’est peut-être pas idéal. Le mot actanciel me fait un peu sourire.
    On prend ici les enfants pour des gens intelligents : et alors ? Pourquoi penser que dans leur fraicheur (qui me comble) ils auraient la science infuse face à des enseignants « aveugles » ? Pourquoi ne pas essayer de faire quelque chose de ce savoir ? Ce que certains d’entre eux font d’ailleurs très bien, Dieu merci.
    (je réagis davantage à certains commentaires qu’au post, qui m’a fait rire et réfléchir)

    J'aime

    1. je ronchonne rarement mais je m’interroge beaucoup 😉
      j’aide Léon (11 ans) pour tous ses cours et je constate que dans toutes les matières, il y a surtout tout un vocabulaire à acquérir… même en maths 😉

      J'aime

  4. Quant à votre question non existentielle, les enfants sont très sensibles aux expressions. Son prof de français avait probablement aussi utilisé l’expression « mettre des bâtons dans les roues » pour expliquer le rôle des opposants.

    J'aime

    1. Le jour où j’avais demandé à Guillaume ce qu’il faisait au milieu du jeu de quilles, il m’avait répondu :
      « Oh, Madame Annie, elle dit ça aussi. »
      [ Madame Annie était son instit de deuxième maternelle ]

      Aimé par 1 personne

      1. Ne vous tracassez pas. Vous y penserai certainement la prochaine fois qu’il vous dira que vous parlez comme un prof de français.
        🙂

        J'aime

    1. j’ai été heureuse d’apprendre tout ça à 18 ans, Greimas et Propp et Jakobson et de Saussure et que sais-je mais je ne sais pas du tout ce que j’ai fait, après, de ces connaissances!
      encore un sujet d’interrogations 😉
      bonne journée!

      J'aime

  5. « Le rôle des opposants dans un schéma actanciel »: je découvre après un petit tour sur Wikipedia et ne sais ce que je ressens le plus, amusement ou colère. On apprend ça en 6e?

    J'aime

    1. ben oui… je vois que les avis sont très partagés sur la question 🙂
      la prof de Léon a promis à ses petits élèves que grâce à elle, ils allaient lire autrement.
      – Qu’est-ce qu’elle a voulu dire avec ça? m’a-t-il demandé 😉

      J'aime

  6. Je trouve étrange d’enseigner le français en usant de néologismes comme « actanciel » qui n’existe que depuis 1982.
    A croire que le rôle des linguistes et des créateurs de programme d’enseignement se prennent tous pour Lacan…
    Alors qu’ils auraient dû se méfier de quelqu’un qui pensait que la langue était mal fichue et décida que le néologisme était l’âme du français.
    Après lecture, j’en ai retiré qu’il faisait ça pour cacher un manque de vocbulaire consternant…
    (bon, je n’ai plus qu’à attendre la volée de bois vert. 😉 )

    Aimé par 1 personne

  7. Je n’ai évidemment jamais entendu parler du schéma actanciel. Quant au gérondif, je sais que ça existe, mais je ne sais pas ce que c’est. J’utilise des gérondifs dans ma vie quotidienne sans le savoir, comme Monsieur Jourdain qui fait de la prose sans le savoir.

    Et « mettre des bâtons dans les roues », ça se dit aussi en néerlandais ? Ou utilise-t-on une autre formulation ?

    J'aime

      1. J’avoue que, depuis tu as fait des remarques sur les fautes de syntaxe / de grammaire / de gérondif / de l’extrait d' »Epépé », je me demande si je j’écris est « correct »… ;o)

        J'aime

      2. ne t’inquiète pas pour ça! et d’ailleurs tu écris sans faute.
        un écrivain qui ne maîtrise pas sa langue, ou un traducteur, ça m’agace, ceux dont le travail est précisément dans la langue écrite… mais dans tous les autres cas, j’accepte très bien 🙂

        Aimé par 1 personne

  8. Mon dimanche, d’un coup, vient de s’ensoleiller ! Quand je me suis levé, j’avais mal au dos et je maudissais mon âge et mes rhumatismes. Je me disais que j’étais né trop tôt, qu’il serait bon être plus jeune. Et puis j’ai réalisé que les arcs-en-ciel de Prévert et de Maurice Carême ont été remplacés par l’actanciel de je-ne-sais-même-plus-qui, et je me dis que quelques rhumatismes ne sont qu’un faible prix à payer pour avoir échappé à cela 😉 !

    Aimé par 1 personne

  9. Dans toute ma vie de boulot en informatique, j’en ai vu des schémas, des logiciels, des formations qualité « zéro défaut » et autres modes plus ou moins éphémères, mais un schéma actantiel, jamais. Cela doit-il manquer à mon bonheur?

    J'aime

  10. Ah les questions des enfants ! souvent inattendues et déstabilisantes…
    Les avis sur ce qu’il est souhaitable ou non d’apprendre aux enfants sont partagés, mais le débat est important.
    Le but est sans doute de les ‘tirer vers le haut’ mais comment y parvenir sans en laisser sur le bord du chemin?
    Et définir la frontière entre connaissances importantes et bourrage de crâne n’est pas si évident.
    Bref, un défi pour chaque enseignant et chaque élève!
    Heureusement tu es là pour aider petit Léon au milieu de tout ça ! 🙂

    J'aime

    1. tu es la voix de la sagesse 🙂
      par contre en maths avec lui, je fournis autant d’efforts que l’enfant, ce qui lui permet parfois d’inverser les rôles: Vous voulez que je vous explique, Madame?
      Tout fier 🙂

      J'aime

  11. Ce schéma peut paraître abscons à première vue, mais cet outil logique (ou d’autres) peut aider à analyser certains récits ou à en écrire, une fois qu’il a été bien expliqué. Relié à une analyse de texte, il est à la portée des élèves ; certains aiment faire des schémas, il y a toutes sortes d’intelligences, je suis d’accord avec le commentaire d’Anne Le Maître. (Il me semble que l’illustration choisie renforce son aspect abstrait avec « ce qui… », je préfèrerais « celui ou celle qui… » voire « le personnage qui… » dans certaines cases.)
    Jouons un peu : qui/que mettrions-nous dans ces cases pour raconter notre journée ? notre vie ?
    Bonne continuation avec ton élève, Mme Adrienne.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s