N comme nudge

Que dans les supermarchés, on mette autour des caisses tout un assortiment de bonbons à portée de mains des grands et des petits, ce n’est pas neuf, et c’est déjà du « nudging« , sauf que ça s’appelait tout simplement marketing. Pousser à l’achat.

Ces derniers mois, l’Adrienne a souvent rencontré le mot « nudge » dans un sens qui lui semble trop positif pour être honnête: il s’agirait d’influencer gentiment le comportement des gens pour qu’ils fassent les « bons choix ».

En matière de nutrition, par exemple: tous ces « nutri-scores » et ces autres infos apparues ces dernières années sur les emballages alimentaires devraient inciter le consommateur à privilégier ce qui est bon pour sa santé.

Bref, nos supermarchés prennent des petits airs paternalistes, genre « je sais ce qui est bon pour toi et je vais t’aider à y arriver ».

Petits coups de pouce ou manipulation?

Oh! la vilaine pensée!

D’ailleurs, les bonbons n’ont pas quitté les alentours des caisses 😉

***

Pour ceux que ça intéresse, il y a aussi ceci, avec une vidéo de 17 minutes et sa transcription en français.

36 commentaires sur « N comme nudge »

  1. Moi je n’ai aucun doute, des manipulations de plus !!!
    Hier j’ai vu que l’huile d’olive compte « des mauvais points » au nutriscore, et que le Roquefort est E, rouge rouge.
    Merci merci dame Adrienne, tu es comme un phare dans la nébuleuse des soit-disant infos.

    J’aime

    1. il y a une affiche au coin de ma rue qui vante une sorte de chips dont le nutri-score a pu être baissé (blablabla comme dit Greta :-)) et ça m’a un peu irritée parce que je me suis dit que ça inciterait certains à en acheter/manger davantage, donc au lieu d’avoir un effet positif, il sera négatif… en toute bonne conscience!

      J’aime

      1. Nutri score vue tellement parcellaire ,produits allégés , piège industriel ,etc
        des produits non trafiqués , les mains, un peu de cuisine , c’est tout , je suis la 1ère a ‘avoir pas envie de cuisiner sans cesse , mais en simplifiant on peut y arriver , il le faut sinon , on mange moins bien que des lapins de clapier

        J’aime

  2. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. L’histoire de la mouche à l’aéroport d’ Amsterdam est tout de même un exemple positif.
    😉

    J’aime

  3. Je ne regarde jamais, moi non plus, les nutri-scores, trop d’info tue l’info.
    D’ailleurs, je me surprends à manger plus de viande qu’avant, depuis que certains croient utile de me dire ce que je dois manger et quand.
    Et pour rebondir sur ton sujet, la manipulation est dans tous les domaines, malheureusement elle est insidieuse.

    J’aime

    1. je n’achète quasiment pas d’aliments tout préparés et pour le reste j’essaie de manger sainement, sans plus, on deviendrait zinzin s’il fallait lire tout ce qui se publie au sujet de l’alimentation 😉

      J’aime

  4. Ton billet est criant de vérité
    C’est comme la musique à fond pour inciter à l’achat , pour ma part ça me fait l’effet contraire je fuis
    Autant que faire se peut, chaque semaine je vais au rendez-vous des producteurs dans une ferme
    J’y trouve mon compte et au moins je participe à mon niveau à faire vivre ceux qui œuvrent pour nous nourrir , cela dit je suis une campagnarde et je le revendique 🙂
    Bonne journée

    J’aime

  5. Madame, nous ne sommes pas là pour réfléchir !
    Nous sommes là pour acheter !
    Bon, nous avons transformé une civilisation marchande en société mercantile mais il faut savoir ce qu’on veut.
    Et ce qu’on veut, c’est vendre et que vous achetiez !

    J’aime

  6. Certains fabricants ont pu améliorer leurs nutri-scores en changeant juste un petit quelque chose dans la recette. La recette du Roquefort, elle, ne peut être changée. Tout cela conduit à des débats épiques qui feraient rire si ce n’était pas aussi triste.

    J’aime

    1. oui, c’est ce qu’ils nous disent, un peu moins de sel, un peu moins de sucre… je suis allée écouter la conférence donnée par un prof qui s’occupe de ces choses-là (en laboratoire et pour des firmes alimentaires) et qui expliquait bien les conséquences de cette évolution, par exemple sur les délais de péremption et les conséquences aussi pour les choix d’emballages et autres additifs/conservateurs.
      Rien n’est simple 😉

      J’aime

  7. En même temps, avec ces nutriscores, ils se tirent une balle dans le pied. Je suis tenté d’acheter un pot de rillettes (trop bon sur des Krisprolls avec des cornichons à l’aigre-doux) ou du jambon de la Forêt Noire, et à la limite ils me dissuadent de les acheter avec l’affichage d’un mauvais nutriscore.

    Ne pas voir de complots partout. Ils poussent à l’achat d’aliments « sains » et vous avertissent vertueusement des méfaits des graisses et des sucres. Une manière de se dédouaner mais pas un complot pour autant.

    J’aime

  8. Il y a les grosses ficelles pour nous manipuler, et sans doute bien d’autres plus discrètes qu’on ne remarquera même pas puisque les techniques sont de plus en plus fines!
    (comme toi, les articles des magasins qui changent de place – pour améliorer le confort du client, qu’ils disent, c’te bonne blague! – ça m’éneeerve!!

    J’aime

      1. Oui, ça c’est quelque chose qui me casse les pieds aussi. Mais il est vrai que je suis souvent rétif aux changements… enfin surtout les changements que JE n’ai pas décidés ;o)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s