P comme parodie

Sans doute que pour apprécier la parodie, il faut comme l’Adrienne avoir regardé des tas de Christmas movies mais tout, tout ce qui vous irrite – si vous en regardez parfois – se trouve compressé dans les trois minutes que devraient normalement durer ces films, vu la minceur du scénario 😉

La jeune femme partie faire carrière dans la big city rentre pour Noël dans la petite ville qu’elle a quittée depuis longtemps et où elle retourne le moins possible.
Elle doit évidemment travailler même on Christmas Eve mais va tomber pile poil sur son amour de jeunesse. « Tomber sur » et « renverser du café sur » sont des ingrédients indispensables à la rencontre.
Le jeune homme idéal, par hasard resté célibataire comme elle, qui s’est sacrifié à sa famille when mom got sick et à sa patrie en rejoignant les marines, après avoir raté une prometteuse carrière sportive pour cause de genou pété.
Qui bien sûr a un boulot qui les obligera à passer du temps ensemble.
Ils retomberont évidemment dans les bras l’un de l’autre.
Le grand gagnant à la fin de ce genre de film est toujours le petit patelin – appelé ici Ho ho ho merry christmas town – qui l’emporte sur la big city.

Bref, du beau travail et les acteurs réussissent à faire une parodie qui est moins dans le overacting que les originaux (si on peut les appeler ainsi).

Pour ceux qui aiment ça, la lecture des commentaires sous la vidéo est réjouissante, comme celui-ci: « Don’t forget the fresh tree they got from the tree lot that magically turned into a fake tree once they got it in the house« .

« Fake » étant le mot clé de toute cette affaire 🙂

26 commentaires sur « P comme parodie »

      1. Ton premier commentaire sur mon blog date du 3 octobre 2010 (mais nous nous étions sans doute déjà croisés ailleurs un peu avant) .
        Notre première rencontre IRL (comme on dit sur le net) c’était le 9 septembre 2012, bientôt dix ans, faut effectivement fêter cela !

        Aimé par 1 personne

  1. Je suis habitée par la natalophobie depuis QQ années ou tout n’est que superficiel en rapport avec le pouvoir d’achat cela m’insupporte et aussi l’explosion fait que les familles recomposées laissent des chaises vites , il y a des silences bénéfiques et des silences insupportables
    Mais j’apprécie les petites choses de la vie sans être préméditées comme ces fêtes commerciales …
    Bonne journée
    Bises

    J’aime

  2. Je regarde… les autres années, il y a aussi les opus avec les princes déguisés et les belles mères reines consort vengeresses, mais cette année, ça ne passe pas. Joséphine non plus. Zut alors.
    EM Forster et James Ivory ont tout fait exploser avec Maurice (et Alec).

    J’aime

  3. Tu arrives à regarder sans frémir des trucs aussi glauques?
    Et j’ai noté qu’on ne repassait pas chez nous « Le père Noël est une ordure ». Trop cruel pour les petites âmes sensibles actuelles si vite offensées? 😉

    J’aime

  4. Bon, patience, ça finira bien par passer. Après les Rois, on sera tranquille, en attendant, on peut choisir de ne pas regarder, mais difficile de ne pas entendre les sempiternelles rengaines.
    Bref, j’ai moi aussi le blues des confiseurs 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s