V comme vivre ici

Le vent passe en les branches mortes
Comme ma pensée en les livres,
Et je suis là, sans voix, sans rien,
Et ma chambre s’emplit de ma fenêtre ouverte.

En promenades, en repos, en regards
Pour de l’ombre ou de la lumière
Ma vie s’en va, avec celle des autres.

Le soir vient, sans voix, sans rien.
Je reste là, me cherchant un désir, un plaisir ;
Et, vain, je n’ai qu’à m’étonner d’avoir eu à subir
Ma douleur, comme un peu de soleil dans l’eau froide.

Paul Éluard, Premiers Poèmes, 1913-1918

***

photo prise à Ostende le soir du 17 décembre

23 commentaires sur « V comme vivre ici »

  1. C’est bien d’avoir mis un poème de Paul Eluard, il n’y a pas que le célébrissime « Liberté, j’écris ton nom »…
    Cela me disait quelque chose « Un peu de soleil dans l’eau froide ».
    Internet vient de me confirmer que :
    « Un peu de soleil dans l’eau froide est un film dramatique romantique italo-français réalisé par Jacques Deray, sorti en 1971. Il s’agit de l’adaptation du roman homonyme de Françoise Sagan (1969).

    J’aime

    1. En plus, il a sa fenêtre ouverte pour faire plaisir à Frank…
      [ Je sais, c’est de très mauvais goût, mais j’ai pas pu résister. Puisse Adrienne et Paul me pardonner. ]

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s