X c’est l’inconnu

Vous savez quoi?

L’Adrienne n’a toujours pas écrit ses cartes de vœux.

Bonne année, bonne santé?

Elle ne sait pas quoi y mettre qui ait un peu plus de sens qu’abracadabra.

***

« Tout n’est pas encore perdu » dit l’inscription de la photo prise à Bruxelles le 7 août 2021 – oui, elle a déjà servi ici précédemment pour une krapoverie – mais il est douteux que la formule convienne à des cartes de nouvel an 😉

39 commentaires sur « X c’est l’inconnu »

      1. Que veux tu dire d’autre, la situation n’est pas meilleure et on espère que les personnes à qui on écrit vont bien. On peut espérer et il n’est pas interdit d’espérer. Courage tu trouveras. Bisous

        J’aime

  1. Difficile en effet de trouver une formule qui ne sonne pas très creux. J’ai toujours eu du mal avec ces vœux « obligés ». Alors, j’ai abandonné la date fixe. Aux gens que j’aime, j’écris quand ça me chante. Aux autres …

    J’aime

    1. je ne les considère pas vraiment comme « obligés » mais comme une occasion, une opportunité de dire un mot gentil (tu me fais penser à une amie témoin de Jehovah: elle ne veut pas qu’on lui souhaite son anniversaire le jour où elle est née ni un joyeux Noël, ni bonne année, mais elle n’est pas contre des vœux ou un mot gentil tout le reste de l’année ;-))

      J’aime

  2. En France, nous n’écrivons presque plus de carte de voeux, nous venons d’échapper à un confinement, on verra après le premier janvier, on sent vraiment que plus que notre santé, l’économie est prioritaire.

    J’aime

  3. Je n’en écris plus, je n’en reçois pas ou plus. Cela ne me manque pas.
    Mais j’aime toujours envoyer des courriels, avec des photos que j’ai faites, des idées de visites, de lectures, de films… ;o)

    J’aime

  4. Pourquoi pas, cette citation est parfaite pour notre temps… Pour ma part, c’est plutôt l’inverse. Il y a tant de personnes que je n’ai plus l’occasion de voir aussi souvent qu’avant, je saisis l’occasion de leur faire un signe amical et je suis chaque fois heureuse de découvrir des cartes de voeux – ou autres ;-).

    J’aime

  5. Mon père rédigeait ses cartes de vœux le jour de Noël, les jours suivants il cochait sa liste et comptait celles qu’il avait reçu. Seule dans ma chambre, je n’existais déjà pour personne.

    J’aime

  6. Mais c’est très bien « Tout n’est pas encore perdu ! »

    Il y a aussi « Youpi nous sommes toujours vivants ! »

    Et à Greta Thunberg je destine « Meilleurs vieux pour 2022 » ! 😉

    J’aime

    1. oui, c’est vrai, mais ce n’est pas pareil 🙂
      (chez nous on dit que tout le mois de janvier est le mois des vœux – chez nous en Flandre en tout cas, je ne m’engagerai pas pour le reste du pays ;-))

      J’aime

      1. oui j’ai vu 🙂
        ce matin même rue de Brabant à Schaarbeek j’ai entendu un adepte de l’ultracrépidarianisme déclarer à une dame, tout en tirant sur sa cigarette, qu' »ils » auraient mieux fait de tout arrêter, tout fermer, « dès le début » 😉

        J’aime

  7. J’en ai entendu un autre, d’expert (un post-ado), dans un bus, qui m’a dit : « il paraît que l’ail, c’est un antibiotique ; ça devrait être bon contre le Covid ».

    J’aime

    1. Extra! Ça fait pourtant longtemps qu’on nous inculque que les antibiotiques ne sont pas faits pour lutter contre des virus.
      Par contre, selon mon grand-père, l’ail est un vermifuge, je devrais vérifier si la science le confirme 🙂

      J’aime

  8. Moi aussi, j’aime bien envoyer et recevoir des cartes de voeux, je les laisse ensuite sur ma cheminée tout le mois de janvier, je garde dans un tiroir les textes les plus personnels. Et je peux déjà dire que j’en ai plus reçu en 2020 et 2021 que les années précédentes. Avec la pandémie, on n’a, je trouve, jamais autant eu besoin de créer du lien.

    Je ne crois malheureusement pas que 2022 sera très différente de 2020 et 2021, et qu’on devra encore vivre en fonction de ce foutu virus. Mais cela ne doit pas nous empêcher de vivre, d’aimer, de rire, de lire, de se balader… On doit apprendre à vivre avec le virus, et non à le subir. Je te souhaite Adrienne plein de bonnes choses en 2022.

    J’aime

    1. Oui, on en reçoit plus, et oui on a un grand besoin de voir des gens « en vrai »… Tout en continuant à faire attention, bien sûr !
      Bonne année, petit Belge !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s