C comme Calouste

Voilà exactement le genre de légende sous photo qui met en branle l’usine à rêve dans la tête de l’Adrienne: Calouste a 27 ans quand il fuit Istanbul à bord de l’Orient-Express en emportant son fils caché enroulé dans un tapis.
Son fils n’était qu’un bébé de quelques semaines, né en juin de cette année-là: 1896.

N’est-ce pas que c’est digne d’un album de Tintin?

Évidemment, l’Adrienne a voulu en savoir plus sur ce monsieur Gulbenkian, alors elle est arrivée , sur France culture, et sur l’inévitable wikisaitout.

Bref, la conclusion de tout ça, c’est qu’elle devrait se rendre au Portugal, à Lisbonne, pour aller admirer le musée qui réunit toutes les œuvres d’art collectionnées par cet intéressant personnage au fil de sa vie.

Vivement qu’il soit possible de le faire en train 🙂

***

photo prise à l’expo Orient-Express, au Train World de Schaarbeek.

***

« Heel leuk hoe u er in slaagt om mij na al die jaren nog wat Franse lectuur mee te geven » rigole Araz après que Madame lui a envoyé toute l’info concernant son compatriote arménien.

Sa famille à elle aussi a une histoire « intéressante » qui l’a menée dans une diaspora entre le Liban, la Syrie (Alep, où Araz est née) et la Belgique.

« Très amusant comme vous réussissez à me faire lire du français, après toutes ces années »

Vous l’aurez compris: ce n’était pas du tout sa matière préférée 😉

28 commentaires sur « C comme Calouste »

  1. Le Portugal en train ? Fameux défi ! J’ai un jour essayé d’organiser le voyage vers l’Algarve en train : j’ai fini par renoncer devant l’absence manifeste de coordination d’un pays à l’autre.
    … mais comment est-il possible de ne pas faire du français sa matière – sa Langue! – préférée ? -😉

    J’aime

  2. Ça met en branle ton usine à rêves et ça met en branle l’usine à rage des gouvernements turcs depuis longtemps… 😉
    Cela dit, comme toi j’aimerais faire le tour des capitales de la vieille Europe dont je pense que ce sont les plus belles villes du monde.
    (Ça ne retire rien aux autres mais les villes où un Européen pourraient vivre sont rares dans les villes des autres continents.)

    J’aime

  3. J’ai vu ce musée magnifique (la Fondation Gulbenkian) et j’en ai montré beaucoup d’images sur mon ancien blog (sur Skynet), qui n’est plus en ligne, mais dont j’ai toutes les archives.

    Il y a très longtemps, je suis allé de Bruxelles à Lisbonne en train : 33 heures quand même. Un peu trop, quand même. Je ne sais pas si c’est possible aujourd’hui.

    J’aime

    1. je suppose qu’il était connu à son époque… et en tout cas il est connu encore aujourd’hui dans la communauté arménienne (comme me l’a confirmé Araz), surtout grâce à son œuvre philanthropique

      J’aime

  4. En attendant cette liaison ferroviaire, on peut revoir, dans le même genre (C comme) « Citizen Kane » et rêver d’y aller… en traîneau ! 😉

    P.S. Un gars qui collectionne les vedute de Guardi n’a peut-être pas mauvais goût !

    J’aime

  5. Intéressant en diable, tout cela ! L’année commence bien 😉 . Je n’avais jamais entendu parler de ce monsieur 5%, et donc encore moins du musée. Mais à moi qui rêve de retourner au Portugal, cela donne des idées 🙂 . Mais je remplacerai le train par notre van aménagé 🙂 .

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s