E comme Être ici…

Elle a été ici. Sur la Terre et dans sa maison.

Dans sa maison on peut visiter trois pièces. Leur accès est limité par des rubans de velours rouge. Sur un chevalet, une reproduction de son dernier tableau, un bouquet de tournesols et de roses trémières.

Elle ne peignait pas que des fleurs.

Une porte peinte en gris, fermée à clef, menait à un étage où j’imaginais des fantômes. Et quand on sortait de la maison, on les voyait, Paula et Otto, les Modersohn-Becker. Pas des fantômes mais des monstres, en habit d’époque, très kitsch à la fenêtre de leur maison de morts, par-dessus la rue, par-dessus nos têtes de vivants. Un couple de mannequins de cire, d’une laideur bicéphale à la fenêtre de cette jolie maison de bois jaune.

*

L’horreur est là avec la splendeur, n’éludons pas, l’horreur de cette histoire, si une vie est une histoire : mourir à trente et un ans avec une œuvre devant soi et un bébé de dix-huit jours.

Marie Darrieussecq, Être ici est une splendeur, vie de Paula M. Becker, éd. P.O.L, 2016 (incipit)

***

source de l’illustration et info sur le site de l’éditeur et premières pages à lire ici.

C’est court – ça se lit en une heure et demie à peine – c’est fort, c’est bien documenté et c’est nécessaire: qui connaît Paula Becker?

🙂

https://ennalit.wordpress.com/2021/12/01/challenge-petit-bac-2022-qui-veut-jouer/

28 commentaires sur « E comme Être ici… »

      1. Une heure et demie ! Tu lis vachement plus vite que moi : depuis ce matin, je n’en suis qu’à la page 36 (mais j’ai des circonstances atténuantes). Drôle de façon de raconter tous ces petits paragraphes. Est-ce que c’est le style habituel de Marie Darrieussecq ? Je serai vite fixé : mon fournisseur d’Epub favori propose 20 œuvres de cette dame. C’est en tout cas très différent de la dernière bio que j’ai lue et qui concernait Berthe Morisot. Bon, j’y retourne !

        J’aime

      2. aujourd’hui j’ai été plongée dans encore mieux, La plus secrète mémoire des hommes, de Mohamed Mbougar Sarr, tellement magistral que je ne sais pas si je pourrai en faire un billet 😉

        J’aime

  1. Un titre de roman-biographie qui ressemble à un coup de poignard, je ne sais pas encore si j’ai envie de lire ce livre alors j’attends demain pour me décider mais j’ai vérifié il est à la médiathèque.
    PS : je n’avais pas reconnu la citation de Rilke 😦

    J’aime

    1. une vie courte et intense, on sait dès les premières lignes qu’elle mourra à 31 ans des suites de son accouchement, donc on se focalise sur sa vie au fil de la lecture et à la fin on se dit qu’elle avait raison d’avoir peur de devenir mère…

      J’aime

    1. ah bon! généralement les versions filmées me déçoivent parce que je me fais mon propre film en lisant, mais en même temps c’est intéressant de voir une interprétation différente, ou des accents différents, quelles coupures ont été faites… et quels ajouts 😉
      merci, bonne journée!

      J’aime

  2. J’ai des voisins dont le nom de famille est Becker mais aucune Paula parmi eux. Avec un prénom se terminant par A, il y a une Océana et une Christina.

    J’aime

  3. La longueur de la notice Wikipedia pour une parfaite inconnue !

    Je n’ose imaginer, derrière, celle qui sera consacrée à l’oncle Walrus, pourtant sacré roi de la brièveté !
    😉

    J’aime

    1. je ne suis pas fan de sa peinture mais son parcours de vie est intéressant (et bien sûr la notoriété d’un artiste ne devrait dépendre que de sa valeur, mais ça, c’est une autre histoire ;-))

      J’aime

  4. Une lecture dont je garde un très bon souvenir. Heureuse de voir cette artiste sortie de l’ombre il y a cinq ans grâce à une rétrospective à Paris et à ce récit de Marie Darrieussecq. Je me rappelle son indignation lors d’une visite de musée quand elle a compris que les nombreuses toiles de Paula M. Becker invisibles se trouvaient… dans les réserves !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s