E comme élucubrations

C’est au Cabaret Vert,
Après les tourbillons de la nuit
Qu’il est entré ce matin.
Les semelles déchirées.
Il a trébuché sur les pavés
Et en entendant l’alouette
A repensé aux chimères de la veille.

C’est avec un clin d’œil
Que la serveuse lui apporte son absinthe
Et dans le miroir devant lui
Il peut aussi l’admirer de dos
Même s’il préfère le devant.

Passent les jours, passent les semaines,
Il garde le secret espoir
De réussir à passer de la fée verte au thé
Vert

cabaretpavéClin d’oeilespoir
tourbillonalouettemiroirsecret
matinchimèresemainethé

Même consigne que celle-ci, donc toujours chez Joe Krapov, que je ne saurais assez remercier de les partager!

***

Photo des pavés de Mons prise en octobre 2019.

33 commentaires sur « E comme élucubrations »

  1. Une tranche de vie concise et évocatrice d’un imaginaire de peintre…
    Sans doute à cause de l’absinthe ..
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    PS : ça fait quelque temps déjà que je ne te vois plus chez moi, toi qui étais toujours la première à commenter le matin. Y’a un souci informatique ou bien ?
    Tes petits mots me manquent, madame Adrienne.

    J’aime

  2. Pauvre homme, le thé vert lui offrira plus d’avenir que la fée verte en effet, mais sera-t-il transporté dans les mondes colorés de l’inspiration lui qui a confié sa vie à la fée ? Faisons-confiance… Doux dimanche dame Adrienne, belle inspiration à toi. brigitte

    J’aime

      1. Je vous copicolle :

        Il aurait un effet relaxant sur le système nerveux et stimulant sur le système immunitaire. L’usage du thé vert permettrait d’aider à réduire le taux de cholestérol, de maintenir une bonne mémoire et de l’attention ou encore de favoriser la circulation sanguine.

        Mais je n’en bois pas assez pour juger 🙂

        Aimé par 1 personne

  3. Terrible ce genre de prison, même si le geôlier est une fée!
    L’absinthe ne fait pas partie de mes addictions, je n’aime pas du tout ça. Pourtant c’est une des fiertés de ma région qui s’en attribue l’origine. Au départ, elle servait de médicament.

    J’aime

  4. Bel et sain espoir ! Tout est possible, tout est réalisable à partir du moment où on n’a pas deux trous rouges au côté droit ! 😉

    Je rentre du Trégor, j’étais donc en mode Bloganpoz. Je récupérerai ce beau poème pour le publier à l’atelier demain ! Merci de cette belle participation !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s