L comme locataire

Avec ce récent déménagement de Monsieur le Goût, l’Adrienne admire la désinvolture avec laquelle certains peuvent se décider à déménager, empaqueter, emballer, sans craindre la fatigue ni les embarras divers, jusqu’au retour de manivelle final, la vengeance du propriétaire abandonné: le non-remboursement de la caution, sous des prétextes variés et futiles.

Ainsi, les mille euros pour un coup de balai, lui ont rappelé ses propres mésaventures de locataire.

Pas à l’époque bénie du « kot » d’étudiante, où l’Adrienne n’hésitait pas, en quatre ans d’études, à changer quatre fois de kot – Mais pourquoi? répétait son père au bout de la première année alors qu’il l’avait obligée à loger chez des bonnes sœurs. Tu es quand même bien là où tu es? – non, à Louvain ça n’a jamais posé de problème: la caution était rendue sans discussion.

Mais quand la « vraie vie » a commencé, premier emploi, premier logement, et quand à la fin du bail de trois ans on préfère ne pas le renouveler…

L’état des lieux s’était fait sur le ton le plus paterne mais au moment du départ, il y avait tout à coup des déprédations honteuses.
Alors que l’Adrienne et Monsieur Mari rendaient le bien repeint à leurs frais, retapissé, et en meilleur état qu’ils ne l’avaient trouvé.

Et la deuxième fois, où malgré un grand nettoyage après le départ, le propriétaire a prétexté avoir trouvé les lieux dans un état tellement immonde qu’une femme d’ouvrage n’en serait pas venue à bout en une journée entière.

Bref, du vol pur et simple, donc l’Adrienne souhaite bon courage à tous les locataires de la planète.

***

en illustration, une photo prise à Paris à l’expo Banksy en novembre 2019.

27 commentaires sur « L comme locataire »

  1. Pas eu ce genre de problème, mais nous n’avons quitté une location que trois fois dont deux pour cause de vente du bien. je connais par contre quelques amis qui ont été victime de ce genre de manœuvre. Pour l’actuel, l’état des lieux a été fait par un expert à frais partagés, il faudra donc démontrer la réalité des dégradations.

    J’aime

      1. le premier a prétendu qu’il y avait à la cave quelques carrelages qu’il gardait en réserve au cas où, et qu’on les lui avait volés (c’était uniquement ça, la raison de ne pas rembourser!)
        accusation fausse, évidemment, d’abord qu’en aurions-nous fait? ça ne tenait pas debout!
        et le second a prétendu qu’on avait rendu la maison sans la nettoyer, ce qui était tout aussi faux mais que j’ai trouvé très mortifiant 😉

        J’aime

  2. Quand nous avons rendu l’appartement de ma mère, en ordre et avec une taque de cuisson récemment renouvelée à ses frais, il a fallu faire intervenir un ami dans l’immobilier pour récupérer la garantie locative. Il a certifié l’usure locative normale pour calmer les propriétaires abusifs.

    J’aime

  3. Durant ma jeunesse, mes parents ont déménagé cinq fois. Je n’ai aucun souvenir des problèmes logistiques ou autres de ces déménagements. Par contre, peut-être pourrait-on trouver dans ces nombreux changements d’école et de voisinage ma difficulté à créer des liens sociaux, au point d’être parfois considéré comme asocial 😦 .

    J’aime

  4. Pour éviter le « coup de balai à 1000 € » nous avons une technqiue au point :
    On verse le loyer dû jusqu’à la date prévue du déménagement, amputé de la caution.
    Nous prévenons les bailleur que, servis par une longue expérience, nous procédons toujours de cette façon et que l’état des lieux de sortie sera directement comparé à l’état des lieux d’entrée en présence de la personne envoyée pour le réaliser.
    Chaque différence sera discutée pied à pied et nous ne paierons que sur des déprédations, pas sur des dégradations dues à « l’usure naturelle des lieux ».
    Ils tentent toujours de nous gruger mais avec peu de succès.
    La dernière fois, ils n’ont pas réussi à nous compter quoi que ce soit mais la facture d’eau censément due étant celle du voisin, ils nous l’ont réclamée.
    Nous n’avons pas payé mias le delta en notre faveur ne nous a pas été remboursé…

    J’aime

  5. Nous n’avons pas eu ces problèmes. Marc et moi n’avons déménagé qu’une fois depuis notre vie commune. Nous étions locataires à Paris et sommes partis pour emménager dans une maison que nous avons fait construire en banlieue. La personne qui a fait l’état des lieux à la sortie nous a avoué qu’elle n’avait jamais vu cet appartement aussi propre! Moyennant quoi on a récupéré la caution moins un petit quelque chose (par principe, je suppose 😉 ).

    J’aime

  6. C’est foncièrement malhonnête, cette manière de procéder!
    J’ai quitté trois locations sans jamais connaître ce genre de problèmes, par chance! Par contre les derniers propriétaires nous avaient donné une liste de choses à faire loooongue comme le bras. On ne se quittait pas en très très bons termes et je ne voulais tellement pas qu’ils puissent nous reprocher quoi que ce soit que j’y ai passé des heures et des heures!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s