Le défi du 20

Quand le prof de littérature française a demandé de faire « un petit travail » sur un auteur au choix – un par siècle – pour le 16e l’Adrienne a décidé de parler de Maurice Scève.

Non qu’il soit son favori – elle lui préfère ce petit comique de Clément Marot et aussi Louise Labé, cette grande amoureuse – mais parce que son cœur de midinette avait été séduit, à seize ans, par ces vers-là:

Plus tost seront Rhosne, & Saone desioinctz,
Que d’auec toy mon cœur se desassemble:

source Gallica.

N’est-ce pas merveilleux de se dire: « Plus tôt seront Rhône et Saone disjoints Que d’avec toi mon cœur se désassemble; Plus tôt seront l’un et l’autre mont joints Qu’avec nous aucun discord s’assemble » ? Et qu’on verrait plus tôt le Rhône couler en contresens qu’on ne verrait la fin de l’amour?

Quant à la pauvre « gentille et vertueuse » dame Pernette, morte à 25 ans dans une épidémie de peste, nombreux sont ceux qui prétendent qu’elle est l’objet de cette poésie amoureuse.

Elle a écrit en sa courte vie de fort jolies choses, elle aussi:

Je suis tant bien, que je ne le puis dire,
Ayant sondé son amitié profonde
Par sa vertu, qui à l’aimer m’attire
Plus que beauté : car sa grâce, & faconde
Me font cuider la première du monde.

Pour ceux que Maurice et Pernette intéressent, voir ici.

écrit pour le défi du 20:

Le défi du 20 est chez Passiflore, merci à elle!

49 commentaires sur « Le défi du 20 »

  1. Comment s’appelle donc cette sorte de sceau ou d’estampille de l’éditeur qui spécifie ici en latin « Ce que tu ne veux pas que l’on te fasse, ne le fais pas aux autres » ? Ça me rappelle la devise d’une collection de mementos scientifiques qui déclarait « Labor improbus omnia vincit » que les élèves traduisaient par « Un travail malhonnête vient à bout de tout » ! 😉

    J’aime

      1. c’est avec Clément Marot que je l’ai rencontré la première fois, dans son dizain qui commence ainsi: « Anne par jeu me jeta de la neige, Que je cuidais froide certainement. Mais c’était feu, l’expérience en ai-je, Car embrasé je fus soudainement. » (etc)

        J’aime

  2. Votre cœur de midinette avait bon gout. Vous pouvez être fière de lui et de vous d’avoir eu de telles fréquentations à 16 ans.
    Passez un bon dimanche.

    J’aime

  3. Hello Adrienne
    Je ne peux qu’applaudir ton choix, hein, Vive Pernette la Lyonnaise 😆 et les autres Poétesses de Lyon !
    Tu nous décoiffes ce matin et j’aime bien ça 😉
    Bravo !
    Bon dimanche
    Gros biosus

    J’aime

  4. Tu sais quoi ?
    Ce qui m’a ravi dans la strophe de Mme Pernette, c’est de lire pour la première fois depuis mon entrée en 6ème le verbe « cuider ».
    C’est à ce moment que j’ai appris que ça signifiait « penser » en français de l’époque.
    Ce doit être les ravages de l’âge : Je me souveins de ce que j’ai appris en 6ème et j’oublie ce que j’ai mangé la veille… 😉

    J’aime

    1. à 14 ans on m’a permis l’accès à la section « adulte » de la bibliothèque communale et ce sont les anthologies poétiques qui m’ont « soufflée », chacun son truc, n’est-ce pas 😉
      merci d’être passée et à la prochaine pour les chanteurs 😉

      J’aime

    1. en effet et pourtant comme j’aime Louise Labé quand elle dit « Donne m’en un de tes plus savoureux, Donne m’en un de tes plus amoureux : Je t’en rendrai quatre plus chauds que braise. »
      🙂
      une année je l’ai lu en classe, j’avais cours un 14 février et j’en ai bien profité, c’est important que le prof s’amuse 🙂

      J’aime

  5. C’est toujours un plaisir de découvrir des poètes !
    A 14 ans je découvrais Goethe et le roi des aulnes, à 16 ans je commençais mon apprentissage de préparatrice en pharmacie!
    Bizz et merci pour ta participation 😘

    J’aime

    1. ce sont mes chéris de longue date, j’étais fan au point d’apprendre par coeur l’épître au roi pour le délivrer de prison (tiens je vais me la réciter pour voir si je la connais encore ;-))
      bises, bonne journée!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s