U comme uchronie

source ici

Pour son défi du samedi, Walrus ne pouvait pas mieux choisir: uchronie!
Il le sert avec quelques suggestions commençant toutes par:

Et si…?

De samedi matin à mardi midi, l’Adrienne n’a cessé de remonter le temps, que ce soit dans l’histoire avec un grand H (et si Marie de Bourgogne n’avait pas fait cette malencontreuse chute de cheval à 25 ans à peine?) à celle sans grand H (et si Adam et Eve etc. etc. histoire connue) ou la familiale, déjà connue aussi des fidèles lecteurs qui passent par ici: et si la petite Ivonne avait vécu? et si les petites sœurs n’étaient pas mortes?

Bref, l’embarras du choix rendait le choix impossible.

C’est alors qu’un certain Wladimir a poussé quelques pions décisifs dans son jeu de stratego…
Vous savez ce que c’est, cette fin de pandémie et l’ennui de la routine qui vous pend au nez ou l’envie d’action qui vous saisit après deux ans d’immobilité ou ces théories du complot auxquelles de plus malins que lui se sont laissé prendre.

Ou alors cette nouvelle table blanche, à laquelle on aime bien recevoir les copains!

source ici – Maintenant j’en comprends l’utilité, de cette table! se dit EM.

26 commentaires sur « U comme uchronie »

  1. Et si pour une fois, j’avais fermé ma grande g… ? Nous n’aurions pas eu droit à ce bon billet.
    Mais vous connaissez l’Adrienne, elle nous aurait parlé d’autre chose, tout aussi intéressant !

    J’aime

  2. En dehors de cette actualité consternante, l’uchronie est un genre littéraire, parfois cinématographique, qui me passionne depuis longtemps.

    Parmi les oeuvres majeures : « Fatherland » de Robert Harris, « Le complot contre l’Amérique » de Philip Roth (adapté en une excellente série), « Chronique des années noires » de Kim Stanley Robinson, « La véritable histoire du dernier roi socialiste », de Roy Lewis, la trilogie de Jo Walton sur une Angleterre vassalisée par l’Allemagne nazie, et bien entendu « Le maître du haut château » de ¨Philip K. Dick : je n’aime pas tellement le livre, mais il a été adapté dans une série fascinante.

    J’aime

  3. Ça ma rappelle un bouquin lu il y a longtemps « Ces malades qui nous gouvernent ».
    Il a été édité en 1997…
    Malgré les changements incessants qu’on nous propose et de plus en plus rapidement, les choses finalement ne changent que peu…

    J’aime

  4. Et pour parfaire notre bonheur de Français d’avoir un tel chef de guerre, si bon diplomate, par ailleurs ;-),
    Nous avons un BHL (vétéran de la Lybie) qui nous enjoint de guerroyer pour bouter le Vladimir hors d’Ukraine!

    J’aime

  5. Si on avait su qu’il mentirait autant que ça, serait-on allé jouer avec lui à la balançoire ? L’aurait-on invité à festoyer à Versailles ?

    Bah ! Il y en a bien d’autres qui ont invité Khadafi à venir faire du camping à l’hôtel Marigny !

    ;-(

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s