E comme enquête

Vendredi après-midi, l’Adrienne était dans son jardinet – première tonte de l’année! – quand elle a vu passer et repasser un petit type à mallette, genre contrôleur du gaz et de l’électricité, ou employé d’agence immobilière.

Mais elle se trompait: à peine avait-elle rangé son matériel – tout sortir, les rallonges, la machine, les bottes… et tout ranger prend plus de temps que la tonte elle-même – à peine était-elle rentrée prendre un verre d’eau, qu’on sonne à sa porte.

C’était le petit type à mallette.
Pour une enquête.

– Vous voulez bien? dit-il humblement. Vous avez cinq minutes?

Il y a sûrement plein de gens qui réussissent à claquer la porte au nez mais vous connaissez l’Adrienne: elle a soupiré intérieurement sur sa faiblesse et a dit oui.

– Vous écoutez la radio? a-t-il demandé, brochure bleue et stylo à la main.
– Euh… non.

Elle n’a pas osé ajouter qu’elle n’a plus de radio depuis quinze ans.

– Et dans la voiture?

Ah oui, sauvée! dans la voiture, il y a la radio.

Bref, au bout de quelques autres questions indiscrètes le petit type lui a refilé un « dagboek« , un « journal » à compléter tous les jours pendant une semaine: il faut y noter exactement où et quand on écoute la radio, quelle chaîne et par quel moyen. Ainsi qu’une enveloppe pour l’envoyer au CIM (www.cimradio.be)

Il devait être tellement content d’avoir enfin trouvé une porte qu’on ne lui fermait pas tout de suite au nez qu’il s’en fichait pas mal que le carnet reste vierge, avec juste une case cochée en bas de chaque page: « ik heb vandaag niet naar de radio geluisterd« , aujourd’hui je n’ai pas écouté la radio.

Publié dans E

39 commentaires sur « E comme enquête »

  1. Marrant comme enquête, même si on se demande à quoi ça peut bien servir…
    Mais bon, ce n’est pas à moi qu’on va apprendre qu’il y a des gens qui aiment les statistiques, particulièrement quand elles ne servent à rien 😉

    J’aime

    1. c’est ce que je lui ai dit: « mais on n’a tout de même pas besoin de ce genre d’enquête pour savoir qui écoute quoi et quand et comment? » et il m’a répondu: « ça je n’en sais rien moi je suis juste enquêteur » 🙂

      J’aime

      1. On peut quand-même imaginer qu’il s’agit de déterminer où et à quelle heure il est préférable d’acheter un encart publicitaire pour un public déterminé, mais j’aurais cru que les données de l’audimat devraient répondre à cette question, à moi qu’elles ne soient globalisées et confidentielles…

        J’aime

      2. Si on les trouve en ligne, elles ont dû être collectées par quelqu’un.
        Sur le site que vous proposez de visiter, on peut lire:
        « L’étude Radio CIM analyse le comportement d’écoute des habitants de la Belgique. Elle est réalisée depuis 2005 par GfK, sur l’ordre du CIM Centre d’Information sur les Media. ».

        J’aime

  2. Il n’y a pas de sot métier comme dit le dicton. En plus, les participants à l’étude peuvent remporter un prix. Peut-être allez vous gagner une radio?
    😉

    J’aime

    1. ah oui, par téléphone aussi 🙂
      il m’arrive de brancher ma télé sur un poste de radio, quand il y a trop de bruit chez les voisins, comme ce matin 🙂
      je pourrai donc mettre dans mon carnet d’enquête que j’ai écouté radio Klara dès huit heures du matin ce dimanche 😉

      J’aime

    2. Nous écoutons la radio tous les matins.
      Et personne ne sait si on l’écoute car nous l’écoutons sur un vieux poste à transistors qui a résisté à tout.
      Donc, pas de radio sur le Web, donc pas de connexion, donc pas de traces statistiques de nos écoutes.
      Et tout le monde s’en fout. 😉

      J’aime

  3. Un jour où j’étais chez mon frère, on a sonné à la porte, il m’a demandé d’y aller, sachant que j’allais savoir me débarrasser de l’importun.
    Puis nous sommes allés faire un tour (c’était à Marseille), il s’est fait aborder, et cela a duré, duré… 😉
    J’écoute la radio dans ma voiture, lorsque je vais chez ma kiné, et que j’attends qu’elle vienne me chercher (depuis le Covid, nous devons attendre dans la voiture).

    J’aime

    1. oui ça m’est arrivé en rue aussi, des jeunes qui faisaient un sondage pour un travail scolaire (ça ne se refuse pas quand on a été prof toute la vie, n’est-ce pas ;-))
      c’était une enquête sur la pratique sportive 🙂

      J’aime

  4. Tu aurais du l’envoyer chez tes voisins, tu aurais eu un moment de calme… J’ai du mal avec les enquêtes et les enquêteurs, j’ai du mal avec ces statistiques faites pour analyser nos faits et gestes… Ah la la dame Adrienne, le monde a changé et certains jours je m’en désole. Bises dominicales. brigitte

    J’aime

    1. mes voisins sont partis à dix heures, j’ai éteint la musique, leur chien laissé seul aboie tout le temps mais aucune musique ne va assez fort pour m’empêcher d’entendre les aboiements 😉
      (je crois que je vais m’offrir un machin à ultrasons ;-))
      merci, bonne journée!

      J’aime

  5. Ces temps-ci, c’est ça qu’il faudrait faire : ne plus écouter la radio. Mais ce serait est assez « égoiste » de se contenter de lire Perec, de se régaler des films de Franck Capra, Georges Lautner et Alain Corneau, de photographier des chorales, d’essayer d’en faire vivre deux qui s’effilochent, de raconter sa vie sur Internet…

    Et pourtant, c’est tout ça aussi qu’il faut faire… si on ne veut pas n’être qu’un « sondé de temps en temps ». Et les élections sont comprises dans le mot « sondage » ! 😉

    J’aime

  6. Moi j’écoute beaucoup France-Culture (une merveille, toujours intéressante) et France-Inter aussi.
    Tout ça grâce à une radio internet, c’est-à-dire un bon poste de radio portatif qui peut se connecter à toutes les radios du monde si je veux, par le wifi.

    J’aime

    1. c’est une enquête pour la Belgique 😉
      (l’an dernier je n’ai fait qu’une ou deux tontes sur toute l’année, qui zy viennent ceux qui osent prétendre que la Belgique est un pays pluvieux ;-))

      J’aime

  7. Et bien moi j’écoute la radio chaque matin
    j’en laisse à ceux qui raffolent de ces enquêtes qui à vrai dire ne m’attirent pas
    Je te souhaite une bonne journée dominicale qui pour moi a débuté par une agréable rando sous le soleil mais à à peine 7 ° je me suis bien oxygénée
    …:)

    J’aime

    1. j’ai trop pitié des gens qui ont de ces boulots débiles (si je puis me permettre ce mot) et je suppose qu’ils sont si souvent rabroués que je me sens en devoir d’être gentille, polie et accueillante, en compensation 😉
      ici aussi ciel bleu et frais, 6°C

      J’aime

  8. J’aime bien la radio, on peut faire tout un tas de choses tout en l’écoutant.
    Quand je cuisine, fais le ménage ou m’occupe du linge par exemple. Ça n’empêche pas l’esprit de partir ailleurs si besoin.
    Et puis les petits bulletins d’info d’une ou deux minutes, c’est juste ce que je peux supporter…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s