R comme Rappel

Petit rappel – Thomas Vinau

Je rappelle que Bachar Mar-Khalifé, Odezenne, Katerine ou Zoufris Maracas existent

Je rappelle que les amandiers sont en fleurs que les violettes résistent au givre qu’il reste des asperges sauvages ou des mimosas

Je rappelle qu’une poule pond un œuf chaque jour, que les vignes se taillent à trois nœuds que mon voisin plante des petits pois et que les fraises des bois ne poussent pas que dans les bois 

Je rappelle que le cbd est légal que pas plus de deux verres ça va que des sacs vomitoires sont à votre disposition pendant le vol que la chair n’est pas triste et que personne n’a lu tous les livres

Je rappelle que nos enfants ont des ailes plus grandes que les nôtres que les oiseaux ont faim et que les chiens lèchent gratos

Je rappelle que la vie est une pute et que nous sommes tous des fils de petite maman chérie qui recoud nos boutons qu’on peut faire des tartes avec à peu près tout ce qu’on veut et que les crayons de couleurs ont une durée de vie considérable

Je rappelle qu’on peut faire du papier avec du crottin de cheval un dessert avec du pain rassis que le tonnerre est le bruit de la foudre que j’ai vu un chat blanc dans la nuit et qu’il n’était pas gris

Je rappelle que le bouton rouge sur les télécommandes sert à la fois à allumer et à éteindre que le jour n’appartient à personne et qu’il n’y a pas de date de péremption sur les fesses des autres 

Je rappelle qu’un peu, plus un peu, ça fait un peu plus

Faites-en bien ce que vous voulez 

Thomas Vinau, sur son blog etc-iste, le 7 mars dernier. 
Avec son consentement, merci à lui.

***

L’Adrienne ne connaissait pas trois des quatre noms cités – Bachar Mar-Khalifé, Odezenne, Katerine ou Zoufris Maracas – c’est pour ça qu’elle y a mis des liens vers wikisaitout 😉

Mais l’essentiel de ce Petit Rappel est évidemment que tant de choses restent dans le monde de la nature et de la culture pour nous aider à traverser à peu près tout. Avec ou sans passerelle 🙂

Merci à Monsieur le Goût pour le tableau en illustration et la 117e consigne:
Où mène cette passerelle peinte par Toutounov ? Que traverse-t-elle ? Le savez-vous ? Si vous le savez, dites-le ! Si vous ne le savez pas, inventez-le !

Dans cette vidéo on peut voir l’artiste peignant le petit pont choisi par Monsieur Le Goût:

39 commentaires sur « R comme Rappel »

  1. J’aime beaucoup Thomas Vinau et grâce à vous, j’ai découvert Bachar-Mar Khalifé. C’est très beau et ma journée en sera toute éclairée. Je lis votre billet chaque jour, sans jamais commenter mais aujourd’hui, j’avais envie de vous remercier d’être là avec constance, simplicité et tant de charme …

    J’aime

  2. Merci pour ce rappel auquel chacun peut ajouter  » un peu, plus un peu  » pour faire  » un peu plus  » ou beaucoup plus, ça dépend des peu qu’on choisit.
    🙂

    J’aime

    1. [ désolée pour les guillemets, j’avais oublié la manie de WordPress les concernant, un rappel dont je me serais bien passée ce matin 😉 ]

      J’aime

    1. en effet, c’est bien le même 🙂
      mais juste de nom, je précise, j’ai même été étonnée de voir la tête qu’il a et quelle musique il joue 😉
      (je crois que pour la vigne ça dépend des régions, tu lui demanderas :-))

      J’aime

  3. Là où ça se gâte, c’est quand « un peu » plus « un peu » et beaucoup de « un peu plus », ça finit par faire « beaucoup trop »
    Sur cette passerelle, il y a, comme dans ton devoir, « juste un peu », en vrai il y a « juste ce qu’il faut ».
    Ce « ni trop ni trop peu » vainement recherché et rarement atteint (la preuve : ce commentaire… 😉 )

    J’aime

  4. Un texte de rappel poétique, un peu provoquant, la nature, ja’ime vraiment beaucoup.
    De même que la vidéo du peintre et Layla, si modulé, Mais quel billet tu as fait! Je reviendrai.

    J’aime

    1. en fait j’avais fait ce billet, ne comptant plus sur une consigne de monsieur le Goût, qui est arrivée plus tard que d’habitude, mais son tableau s’accordait parfaitement avec le ton du poème 🙂

      J’aime

  5. Ce petit rappel me semble essentiel. Il n’est pas si anodin qu’il y parait, chacun devrait s’en imprégner, surtout ceux qui croient tout savoir sur tout.

    J’aime

  6. C’est intéressant, ce petit rappel, merci!
    Et moi aussi je ne connaissais que Philippe Katherine, même que je l’aime bien. 😉
    Bon début de printemps, chère Adrienne!

    J’aime

  7. A part Katerine je ne connaissais personne parmi les gens cités au début de ton texte.
    Je ne connaissais pas non plus ce blogueur mais j’ai fait un tour chez lui.
    Le tableau est tendre et fragile comme le printemps!

    J’aime

    1. ah bon 🙂 j’ai tout de suite aimé ce « son » …
      ce n’est qu’après une première écoute que j’ai lu la traduction des paroles qui sont peut-être un peu tristes oui 😉
      merci à toi!

      J’aime

  8. Philippe Katerine était chez Ruquier samedi dernier, toujours décalé – un personnage ! (A ne pas confondre avec « notre » génial guitariste de jazz Philip Catherine !) C’est le seul des quatre dont le nom m’est familier.
    En revanche, je suis ravie de retrouver le petit pont de Toutounov que j’avais choisi pour illustrer une exposition du peintre dans le Var en 2008. Maintenant je vais regarder l’autre vidéo, merci & bonne soirée, Adrienne.

    J’aime

    1. c’est exactement avec « notre » Philip Catherine, le jazzman, que je le confondais 🙂
      et en effet, il me semblait bien avoir vu déjà ce petit pont quelque part, c’était donc chez toi!
      bises, bonne soirée!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s