Y comme yapa que

Y a pas qu’à Venise, vous direz-vous en voyant l’image de la vidéo ci-dessus, que des paquebots trop gros viennent faire des trucs hasardeux (euphémisme).

Couper l’isthme de Corinthe pour y faire passer les navires par un canal est un travail qui n’a été réalisé qu’à la fin du 19e siècle – la grande époque aussi de Suez et Panama – mais c’est une chose dont on rêve depuis l’Antiquité.
Non, ils n’étaient pas fous, les Romains 😉 et les Grecs non plus.

Malheureusement les Grecs avaient la mauvaise idée de consulter la Pythie pour tout et rien et il leur a semblé qu’elle le leur déconseillait. (1)

Et les Romains avaient toujours ici ou là d’autres urgences, comme des irréductibles à mater et des empereurs à trucider.

Pour ceux que ça intéresse, un bon article sur les Tentatives de percement dans l’Antiquité, où vous pourrez lire que Néron lui-même a donné le premier coup de pelle.

En or, bien sûr 😉

***

(1) raconté par Hérodote, Livre I: chapitre CLXXIV.

Les Cariens furent réduits en servitude par Harpage, sans avoir rien fait de mémorable. Ils ne furent pas les seuls. Tous les Grecs qui habitent ce pays ne se distinguèrent pas davantage. On compte parmi eux les Cnidiens, colonie de Lacédémone. Leur pays, qu’on appelle Triopium, regarde la mer. La Bybassie commence à la péninsule ; et toute la Cnidie, si l’on en excepte un petit espace, est environnée par la mer : au nord, par le golfe Céramique ; au midi, par la mer de Syme et de Rhodes. C’est ce petit espace, qui n’a environ que cinq stades d’étendue, que les Cnidiens, voulant faire de leur pays une île, entreprirent de creuser pendant qu’Harpage était occupé à la conquête de l’Ionie ; car tout leur territoire était en dedans de l’isthme, et ne tenait au continent que par cette langue de terre qu’ils voulaient couper. Ils employèrent un grand nombre de travailleurs ; mais les éclats de pierre les blessant en différents endroits, et principalement aux yeux, d’une manière si extraordinaire qu’il paraissait bien qu’il y avait l’a quelque chose de divin, ils envoyèrent demander à Delphes quelle était la puissance qui s’opposait à leurs efforts. La Pythie, comme les Cnidiens le disent eux-mêmes, leur répondit en ces termes, en vers trimètres : « Ne fortifiez pas l’isthme, et ne le creusez pas. Jupiter aurait fait une île de votre pays, si c’eût été sa volonté. » Sur cette réponse de la Pythie, les Cnidiens cessèrent de creuser ; et, lorsque Harpage se présenta avec son armée, ils se rendirent sans combattre.

14 commentaires sur « Y comme yapa que »

  1. Oui les paquebots devraient être interdits quand ils mettent en péril ces lieux d’histoire
    Et oui je suis pour une entrée payante en ces lieux illustres
    Venise est dégradée et c’est dommage
    Bonne journée

    J’aime

  2. Au choix, trois krapoveries :

    – 25 mètres ? C’est donc ça qu’on appelle un canaletto ?
    – Plutôt que canal j’appellerais ça rio (déjà Néro ?)
    – La pythie, c’est celle qui vient en mangeant ? (emprunté à Jean Yanne qui a dû le piquer à d’autres)

    OK, je sors !

    Bonnes visites !

    J’aime

    1. celui qui a la plus haute tour, la plus grosse fusée, bagnole … se croit le roi du monde
      (on a vu dans le port de Nafplio un yacht (énorme) qui coûte paraît-il un million par semaine à son propriétaire, pour l’entretien, le personnel etc)

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s