C comme Chio

L’anglais de Jef est si mauvais qu’il a du mal à comprendre le guide. Mais comme il a sa fierté, il préfère se moquer de l’accent du guide et prétendre que c’est de sa faute s’il n’y comprend rien.

– Désolé, fait le guide, ça fait deux ans que je n’ai plus parlé l’anglais, ces derniers temps je n’ai eu que des groupes de touristes turcs.

Puis il reprend le fil de ses explications, où les Ottomans interviennent beaucoup, au cours des siècles, et rarement en bien.
Destruction par-ci, massacres par-là, même si parfois le sale boulot est exécuté par des mercenaires qui se paient sur la population.

Nihil novi sub sole.

Il en vient incidemment à parler des tensions actuelles, à propos des îles grecques que les Turcs réclament.

– Moi je suis natif de l’île de Chio, explique-t-il.

Et là, bien sûr, on connaît la suite

Pour lui, pour sa famille, c’est du concret, jusqu’à la génération de ses grands-parents.

Alors pendant que les autres finissent de déguster leur vin, l’Adrienne lui pose la question qui lui trotte dans la tête depuis le début:

– Mais alors à vous, personnellement, qu’est-ce que ça vous fait de montrer et de raconter tout ça à des groupes de touristes turcs? et eux, comment ils y réagissent?

Bref, pour ce qui le concerne, vous le devinez aisément.

Et les Turcs?

– Il y a deux possibilités, explique-t-il. Soit ce sont des intellectuels, d’Istanbul par exemple, et ils « comprennent ».
Soit ce sont les autres. Et pour ceux-là, tout ici leur appartient: ils considèrent que ça fait partie de la grande Turquie.

***

photo des coquelicots: en Grèce aussi, les « poppies blow »

26 commentaires sur « C comme Chio »

  1. Il est français Jef ? 😉 Bon, sinon, les peuples se ressemblent, d’une certaine façon, me semble-t-il.. mais il faut dire aussi, que les pays, quels qu’ils soient, ne les aident pas à penser autrement. Par ailleurs, vu la façon dont nous nous informons – peu – et la façon dont les médias sont sous « emprise » financière ou étatique, cela n’arrange rien;)
    J’adore la voix de cette vidéo, en fin de parcours !

    J’aime

  2. Les « grande Turquie », « grande Serbie », « grande Croatie », et aujourd’hui « grande Russie » sont vraiment des calamités nationalistes porteuses de guerres et de massacres sans fin.

    Sur les voyages en Grèce, je te conseille vivement, si tu ne les connais pas déjà, les livres de Patrick Leigh Fermor : « Roumeli – Voyages en Grèce du nord » et « Mani – Voyages dans le sud du Péloponnèse ». De pures merveilles.

    J’aime

    1. je ne le connais que de nom et d’un extrait où il exprime son émotion de toucher de la main les rochers les plus au sud de tout le continent européen, au cap Tainaron.
      on y est passés mais justement ce jour-là il pleuvait et il faisait froid 😉

      J’aime

      1. je sais 🙂
        et à l’ami qui passe vider la boite aux lettres j’ai bien dit de ne pas se préoccuper d’arroser 😉
        mais ici l’eau a vraiment fait du bien à la nature (les rivières et les ruisseaux sont à sec, dans la plupart des cas)

        J’aime

  3. Ah, je découvre ce matin tes anecdotes de voyage, j’espère que tu as trouvé une solution pour le petit déjeuner et que tout se passe bien. Olympie : je me rappelle y avoir couru sur la piste avec une camarade de classe lors de notre voyage de rhéto, dont je n’ai que de bons souvenirs. Bonne continuation !

    J’aime

  4. C’est pour ça que j’ai coutume de dire, quand un Allemand me dit « kannst du bitte beiseite treten? » parce que je l’empêche d’avancer « Eh ! Qui c’est qu’a gagné la guerre ?  » 😉
    Mais je ne le dis qu’à un malingre.
    Et petit et vieux.
    On ne sait jamais…

    J’aime

  5. Ou comme mon grand-oncle, il y a bien longtemps : « On est en République ici », c’est à dire chez nous,en pays libre !
    Ah! Je vois que la « Grande » France n’échappe pas à la critique !
    « Chio, l’île des Grecs n’est plus qu’un sombre écueil « ! Nous avons tous été éduqués par Victor Hugo quand nous étions élèves d’où notre penchant pour la Grèce !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s