M comme Moerbeke

ça a quelque chose de complètement surréaliste d’entendre dire qu’un certain Willem Van Moerbeke a été évêque de Corinthe de 1276 à 1286.

Mais son plus grand mérite est d’avoir été un excellent traducteur du grec ancien, par exemple d’Aristote ou d’Archimède, au moment où on était obligé de passer par des traductions via le syriaque et l’arabe.

Mais de surréalisme, l’histoire ne manque pas: n’y a-t-il pas eu un Baudouin, comte de Flandre par sa mère et comte de Hainaut par son père, devenu empereur de Constantinople vers la même époque?

Bref, ceux qui croient que les voyages et les réseaux sociaux sont des inventions récentes, doivent lire des biographies du 13e siècle: notre Willem/Guillaume, né dans le comté de Flandre, n’a cessé de voyager entre la Grèce, l’Italie et la France, a correspondu avec l’intelligentsia de son temps et noué une longue amitié avec Thomas d’Aquin.

Jamais on ne comprendra pourquoi on a appelé le Moyen Age « the dark ages » 😉

23 commentaires sur « M comme Moerbeke »

  1. Vous écriviez hier: « S’il faut en croire les spécialistes, l’image que nous avons de Sparte – la Sparte antique, ses lois et son système éducatif, par exemple – serait plus un mythe qu’une vérité historique. »
    Vous pourriez écrire la même chose à propos du Moyen Age appelé par certains « the dark ages », mutatis mutandis of course.
    😉

    J’aime

  2. « oui il vaut mieux être femme au moyen âge que sous napoléon » comme tu « dis » mais être femme sous certaines religions même à l’heure actuelle c’est ………………oups 🤭 y a t-il un qualificatif ???
    Bon dimanche Adrienne

    J’aime

    1. oui bien sûr, à côté des lois qui stipulent leurs droits ou non, il y a évidemment toutes les autres maltraitances possibles
      (j’essaie de ne pas entendre ce que les soldats russes leur font en Ukraine, mais je l’entends quand même…)

      J’aime

  3. En fait, ce n’est pas tant parce qu’il n’y a pas eu de découvertes ni de progrès, c’est simplement parce que tout progrès était mal vu par la religion qui, à chaque découverte voyait son pouvoir s’éroder.
    On pouvait toujours coller quelqu’un sur un bûcher, s’il avait eu le temps de parler, c’était foutu…
    Et même, certains religieux, pourtant convaincus qu’être heureux ne pouvait être qu’en pensant au bon dieu, s’étaient aperçus que la natalité s’effondrait.
    Ils en vinrent alors à devoir expliquer aux messieurs qu’il fallait qu’ils s’intéressent à certaines particularités de leur dame pour que les deux rechignassent moins à folâtrer dans le lit conjugal.
    (pendant mon séjour dans le pays qui vit naître JC, je me suis laissé dire que certains fondus en étaient encore à la chemise de nuit trouée, chez lui et elle, pour « croître et se multiplier et devenir aussi nombreux que les étoiles du firmament et les grains de sable de la mer », c’est dire si les deux devaient s’amuser… 😉 )

    J’aime

      1. En même temps, ce « sac » protège du « rape look »…
        Je voulais faire une note là-dessus mais j’ai craint que faire un rapprochement entre ces deux formes d’emprisonnement et de ségrégation ne soit mal interprété…

        J’aime

      2. aucun vêtement ne protège du viol…
        mais ne t’inquiète pas pour les commentaires, il y a longtemps qu’ils sont loin de l’éminent traducteur d’Aristote et d’Archimède 😉

        J’aime

      3. Je pense quant à moi que rien ne protège quiconque de quelqu’un malintentionné et/ou psychologiquement dérangé.
        Que ce soit d’un viol ou d’un assassinat (quelque que soit le sexe ou le genre de la personne violée ou assassinée).

        J’aime

  4. La plus belle fulgurance d’Aristote : « Par principe, je ne lis pas les élucubrations d’Archimède ! »

    (Il aurait eu du mal du reste puisqu’il a vécu antérieurement à Mr Eurêka) 😉

    J’aime

  5. J’ai lu aussi que le Moyen-âge n’était pas si arriéré… En tout cas, l’hygiène était bien plus à l’honneur qu’au XIXème siècle… Les bains publics sont des lieux de plaisir : ils sont mixtes et l’on s’y baigne nus. Les baignoires sont suffisamment grandes pour accueillir plusieurs personnes. On s’y rend pour se laver, se détendre, manger, se faire raser, soigner, masser… et plus si affinité…

    J’aime

  6. Une fois de plus, rien de nouveau sous le soleil, nous sommes toujours supérieurs à ceux d’autres lieux et d’autres temps, comme eux le sont et l’étaient, ou le seront. Qui a parlé de progrès ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s