E comme étrange

Je logeais dans la maison du principal, et j’avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d’une chambre particulière.

Je dis faveur parce que ça me permettait de m’allonger tout habillé sur le lit et d’y rêvasser à longueur de soirée en fumant des cigarettes.

Il me fallait bien ça pour essayer de comprendre l’étrange aventure qui m’était arrivée le jour où j’avais emprunté la voiture des parents de madame Seurel et que j’étais arrivé dieu sait comment au Domaine perdu.

J’avais évidemment essayé dans les semaines qui ont suivi de retrouver le chemin vers ce domaine, hélas en pure perte.
Je n’avais que peu de pistes et l’étrangeté des divers épisodes de cette aventure faisait qu’il m’était difficile de me renseigner: on m’aurait ri au nez et traité de fou.
Ce que j’étais, d’ailleurs.
Fou d’Yvonne.
Fou de Frantz.

C’est donc à Paris que j’avais décidé de poursuivre mes recherches et ma mère a tout de suite été d’accord, puisque j’avais trouvé le bon prétexte: mes études!

Retrouver l’hôtel particulier de la famille de Galais n’avait pas été trop difficile mais il était fermé: la famille semble avoir eu des revers de fortune et quitté la capitale.

Il me fallait donc trouver une nouvelle piste et je n’arrivais pas à trancher entre Paris et la province: où Yvonne se cachait-elle?

Et Frantz? qu’était-il devenu?

Néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l’aventure parisienne.

***

Merci à Monsieur le Goût pour son 126e devoir:

Cette toile de Vettriano me fait irrésistiblement penser à Baudelaire. Je verrais bien un devoir qui commence par : «Je logeais dans la maison du principal, et j’avais obtenu, dès mon arrivée, la faveur d’une chambre particulière » Et qui finirait par : « Néanmoins un moment de réflexion me décida à attendre la fin de l’aventure. »
Ça, ce serait chouette…

Vous aurez compris que l’Adrienne n’a pas pensé à B*** mais au Grand Meaulnes, avec ses 48 occurrences du mot « aventure » et 52 « étrange » 🙂

41 commentaires sur « E comme étrange »

  1. Coucou Adrienne,

    Tu n’as pas aimé Le Grans Meaulnes??? J’avais adoré, et jusqu’il y a +/- 20 – 25 ans, je le relisais chaque année (le SEUL livre que j’aie jamais réussi à relire!). J’adorais la poésie qui en ressortait. Je vois que tu profites bien de ta retraite, super! Bisous,
    lulu

    J’aime

    1. je ne l’ai pas aimé quand j’étais ado, je l’ai relu à l’âge adulte et j’ai compris pourquoi je ne l’avais pas aimé dès le départ, mon opinion n’a pas trop changé 😉
      bises à toi aussi!

      J’aime

  2. On reconnaît « Le grand Meaulnes » avant même de lire « Yvonne » ou « de Galais ».
    C’était un bouquin émouvant.
    C’est probablement le cas pour beaucoup d’ados…
    J’ai beaucoup aimé ton devoir, Adrienne.

    J’aime

  3. Le Grand Meaulnes, avec ses 48 occurrences du mot « aventure » et 52 « étrange », voilà une remarque comptable qui m’a étonnée mais le lien ne fonctionne pas 😦

    J’aime

      1. Merci, j’ai une jolie édition illustrée que je garde précieusement même si la lecture de ce livre m’avait laissée une impression de profond malaise dont je n’ai jamais réussi à déterminer l’origine.

        J’aime

  4. C’est étrange comme ce texte m’a fait plutôt penser à un inédit de Modiano.
    Du coup merci pour la piste de lecture pendant les vacances qui arrivent !

    J’aime

  5. J’avoue que j’ai lu « Le grand Meaulnes » il y a si longtemps que j’en ai tout oublié… Mais je ne crois pas que je le relirai pour autant.
    Il est bizarre ce tableau, le personnage semble légèrement en état de lévitation… 😉

    J’aime

  6. Le grand Meaulnes ! On m’avait dit de le lire, dans ma jeunesse. J’ai sûrement dû le faire mais je ne m’en souviens plus. Sûrement que le type vient de lire le bouquin en question : sidéré, il ne respire plus au point que la fumée de cigarette est totalement verticale. À mon avis il est mort !

    J’aime

  7. Je ne me souvenais pas de l’histoire, j’avais du lire avec attention et passion, à l’époque, il faut dire qu’il y a si longtemps, aussi !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s