M comme Maria

Les deux sœurs étaient on ne peut plus différentes, de caractère comme d’aspect physique, pourtant bien souvent Maria disait:

– Il y avait quinze mois d’écart entre nous, mais nous étions comme des jumelles!

Et c’est vrai que sur les photos de la petite Ivonne, avec mari et enfants sur une plage de Knokke, il y avait généralement aussi Maria, devant ou derrière la caméra.

Maria, dont ils se moquaient gentiment dans les lettres qu’ils s’écrivaient dès qu’ils étaient séparés plus de deux jours: chaque fois qu’ils la nommaient, c’était pour annoncer qu’elle s’était encore disputée avec son fiancé et que cette fois c’était définitif!

Ceux qui l’aimaient disaient qu’elle avait du répondant, les autres qu’elle était impossible à vivre et qu’elle finirait vieille fille.

C’est d’ailleurs ce qui lui est arrivé, puisque dix ans plus tard, quand la petite Ivonne est décédée, les beaux-frères du veuf ont mis tout leur poids dans la balance pour qu’il épouse la si différente « jumelle », la faisant passer ainsi du statut de tante à celui de maman.

– Tu ne peux pas continuer éternellement à confier tes enfants à l’une ou l’autre de tes belles-sœurs, argumentait un des frères aînés. Épouse Maria et tout est résolu!

Ce qui a fini par arriver, à la longue.

Sans enthousiasme ni passion, mais avec assez de sympathie mutuelle.

– J’ai tout de même posé mes conditions! disait Maria. Tout d’abord, faire disparaître toutes les photos et tous les souvenirs d’Ivonne!

C’est donc miracle si aujourd’hui l’Adrienne dispose de quelques lettres et de quelques clichés témoins de ce court bonheur.

***

Pour Maria, en ce jour de sa fête.

23 commentaires sur « M comme Maria »

  1. Tu te serais mariée, toi, avec un type sympa sans plus rien que pour n’être pas seule ?
    Sans compter que le mariage implique une promiscuité qui n’est pas forcément bien vue… 😉
    Ou alors, ça s’appelle une colocation.
    Au fait, j’avais fait une bêtise et fermé les commentaires, je les ai rétablis.

    J’aime

      1. Sans parler de passion, il y a bien d’autres raisons de lier sa vie avec quelqu’un que l’nvie de se dévorer des baisers dès qu’on se voit !
        Bon, ça aide…
        Mais une communauté de vision de la vie et une bonne dose de goûts communs pousse à des rapprochements… 😉
        Plus, probablement, qu’une communauté d’intérêts purement économiques (qui n’empêchent pas, le temps passant, une dérive vers des intérêts plus pathos que logos. 😉 )

        J’aime

  2. Il n’est pas rare lorsque l’on fait des recherches en généalogie, de trouver des hommes se mariant avec la sœur de leur épouse, après le décès de celle-ci, mais on ne connait pas « les dessous » de l’histoire.
    C’est super d’avoir ces lettres !
    Mes fils sont avec deux sœurs jumelles, et aucun des deux ne pourrait vivre avec l’autre sœur. 😉

    J’aime

    1. en effet et ce qui me frappe (me choque ;-)) parfois, c’est la rapidité avec laquelle un veuf se remarie quand sa femme meurt en couches…
      bref, il y aurait beaucoup à en dire 😉
      (oui je connais des jumelles de tout âge et leur caractère est en effet très différent!)

      J’aime

  3. Je me souviens toujours de celles à qui je disais bonne fête, le 15 août. Chaque fois que je la revois, j’apprécie regards et sourires sur cette photo. Bonne journée, Adrienne, la fraîcheur fait du bien ce matin.

    J’aime

    1. il ne fait « que » 24° en ce moment et on est heureux… ne manque que la pluie, je l’appelle de tous mes voeux
      (quoi? disait Nabila hier avec un ahurissement non feint, vous voulez VRAIMENT qu’il pleuve?)

      J’aime

      1. elle a hâte d’avoir le permis, maintenant c’est sa soeur qui fait taxi, alors quand elle elle appelé sa soeur, ce soir, pour qu’elle vienne la chercher, je lui demande si c’est trop loin pour rentrer à pied, mais non, c’est l’envie de marcher qui lui manque 😉

        J’aime

  4. Entre ma sœur ainée et moi, il n’y a que 11 mois, mais jamais on ne s’est senties jumelles.
    Autant d’histoires que de familles et de personnes bien-sûr.
    (Quel joli bébé ! ;-))

    J’aime

    1. j’ai même connu des soeurs jumelles qui se sont disputées à l’âge adulte et ne se sont plus parlé jusqu’à la mort de l’une d’elles (alors que leurs maisons aussi étaient jumelles ;-))

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s