N comme Nicolas

Dès que Madame a découvert Le petit Nicolas de Sempé et Goscinny, elle a été fan inconditionnelle, comme le savent tous ses élèves.

TOUS. 🙂

Ces savoureuses petites histoires offrent toujours deux niveaux de lecture: celui de l’enfance racontée avec « naïveté » et celui de l’adulte que les auteurs critiquent – avec une ironie légère et une très juste observation de leurs inconséquences, petites lâchetés, petites manies et grandes contradictions.

Bref, une fan.

Ce qui fait qu’elle a un jour fait le déplacement à Paris pour voir une expo Sempé, ce qui lui a permis de connaître d’autres aspects du talent de ce dessinateur.

Il n’a malheureusement pas la vie éternelle.
Pas plus que le regretté Goscinny.

Reste leur œuvre.

Et ça, c’est bien.

35 commentaires sur « N comme Nicolas »

  1. Ces mots de lui, lus ce matin  » Je suis un humoriste, et dans ce terme, auquel je tiens beaucoup, il faut entendre le fait que je ne m’exclus pas de l’humanité que je dessine. Je suis proche de mes personnages, ils sont mes semblables. En me moquant d’eux, je me moque de moi-même. C’est la différence entre l’humour et l’esprit : l’esprit consiste à rire et faire rire des autres, l’humour à rire de soi. »
    Merci pour ce billet!

    J’aime

  2. J’aime particulièrement ses grands dessins, souvent très fouillés, où l’on ne découvre qu’un peu après un ou des tout petits personnages, avec un humour subtil, décalé, un peu absurde.

    Aimé par 1 personne

      1. c’est moi qui m’étonne de n’avoir aucune photo de ce voyage, au point de douter qu’il a eu lieu 😉
        mais le souvenir de l’expo est très fort
        et aussi que j’étais venue à pied de la gare du Nord 😉

        J’aime

  3. J’étais fan de Goscinny, encore plus que de Sempé…mais il faut dire que les deux s’étaient bien trouvés…et que le « Petit Nicolas » ne serait pas le même sans leur rencontre !
    Leur point commun était sans doute une sorte de « naïveté » à la fois tendre et ironique, tout droit venue de l’enfance, une « naïveté » au charme impérissable.

    J’aime

    1. généralement j’aime me faire mon propre « film », mes propres images, mais dans le cas du petit Nicolas, il aurait pu y avoir encore plus d’illustrations, ce sont des bijoux 🙂

      J’aime

  4. Eh ben ! Dulciamer ou pas, elle décanille, la génération de l’oncle Walrus !
    😉 et ;-(

    Je suis également fan de toujours de Sempé (Rien n’est simple ! Tout se complique ! Sauve qui peut ! Quels titres !) et j’estime que le meilleur littérateur français du XXe siècle a pour nom René Goscinny.

    Mais Lagarde et Michard ne sont jamais d’accord avec moi, M’dame ! 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s