K comme Kerleo

C’était un petit concert de harpe par un beau soir de fin d’été et après quelques morceaux assez classiques, comme les Arabesques de Debussy ou une sonate de Jan Ladislas Dusik, la dame a joué le morceau ci-dessus, Rencontre avec un ange, de Gwenael Kerleo.

Et bien, c’était fort joli 🙂

Dusik aussi, d’ailleurs!

19 commentaires sur « K comme Kerleo »

  1. Un instrument délicat et qui se désaccorde assez facilement. Ça me rappelle qu’en nous rendant en Algarve, notre ami René que nous avions embarqué à Porto avait réservé une nuit à la Pousada de Qeluz. Pour le souper, nous avions dû traverser la place devant l’hôtel et pénétrer dans le château de Qeluz (que certains appellent le Versailles portugais) dans une salle duquel se tenait le repas, repas qui se déroulait au son d’un duo de demoiselles, une harpiste et une flûtiste. C’était bien agréable…

    Aimé par 1 personne

      1. Rigole pas ! J’ai déjà eu un mal de chien à me rappeler le nom de ces hôtels d’état que sont les pousadas et il m’a fallu consulter une carte pour retrouver le nom de celle qui se trouve au nord de Lisbonne ! 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. Je ne vais quand même pas clamer « Vive la Bretagne ! » ici , quand même ?

    Vive la harpe surtout !

    Dans l’imaginaire krapovien, les musiciennes ont une âme supplémentaire !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s