Question existentielle

– Bon, voyons ce questionnaire.

Il s’est assis sur un des bancs derrière l’église, a croisé les jambes et chaussé ses lunettes.
Il avait pris soin d’imprimer le feuillet qu’on lui avait envoyé les jours précédents.
Tout un questionnaire, qu’il relisait au moins pour la troisième fois, toujours avec un étonnement croissant.

Non, il n’en comprenait pas vraiment le sens.

« Avez-vous une manie? »
« Quel est votre talon d’Achille? »
« Qu’est-ce que vous regrettez le plus? »
« Quel est le gros mot que vous dites quand vous êtes contrarié? »
« Êtes-vous adroit de vos mains? »

Non, franchement, il ne voyait pas le rapport entre ce questionnaire et ce boulot de croque-mort pour lequel il était venu se présenter.

***

Merci à Monsieur le Goût pour son 137e devoir :

Ce monsieur, peint par Jackie Knott semble… Semble quoi ? Il est d’un sérieux papal, soit. Mais encore ? J’espère qu’on en saura plus lundi, grâce à nos efforts communs pour lire sa pensée.

30 commentaires sur « Question existentielle »

  1. Pour le fond de la question, c’est vrai que ce genre de questionnaire est parfois intrusif, ça me rappelle une école qui demandait à ses élèves si leurs parents utilisaient une femme à journée…

    J’aime

    1. une de mes profs demandait de noter quel journal on lisait (très intrusif, j’ai trouvé déjà à l’époque) et une autre combien d’enfants il y avait à la maison et quelle était notre place dans la rangée (elle avait des théories là-dessus ;-))

      J’aime

      1. Un de nos profs d’unif nous nous avait raconté que parmi les mathématiciens vraiment géniaux, il y avait plus d’ainés que d’enfants nés ultérieurement dans la famille mais étant numéro deux dans ma fratrie, je n’ai jamais vérifié ses statistiques.
        😉

        J’aime

  2. Quand j’ai lu la chute de votre texte, un éclat de rire a secoué le petit village dans les montagnes. Je suis toujours en admiration en lisant vos textes. Courts, concis, affutés comme une faux, ils frappent avec précision, comme le faucon qui décrit des cercles au-dessus de notre village.
    Bien joué comme dirait … l’Adrienne

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s